Léo Ferré / Jimi Hendrix

leo-ferre-ip_4

Une collaboration Léo Ferré / Jimi Hendrix. Avouez que cela aurait eu de la gueule. Loin d’être farfelue, cette idée a bien failli voir le jour durant le mois de janvier 1970.
Tout commence en 1968 dans un contexte que tout le monde connait. Période faste de la création où tout est possible. Toutes les idées, même les plus folles, sont étudiées. Durant cette période, Léo Ferré met en musique des poèmes extraits de son recueil Poète… vos papiers ! En découlent deux albums (L’Eté 68 et Amour Anarchie) marquant le renouvellement artistique de l’artiste français. Le titre « C’est Extra » paru sur L’Eté 68, et dans lequel il fait allusion au groupe anglais Moody Blues, est pour Léo Ferré un bain de jouvence. Son auditoire se rajeunit et la critique se divise. La jeunesse se reconnait dans ce poète « prophète de la révolte » mais balaye le public rive gauche qui peuplait jusqu’ici les concerts de Léo Ferré. Poussé par cet élan, l’artiste veut éclater les structures de ses chansons. Il passe du chant traditionnel au long monologue poétique. Cette mutation passe aussi par la musique. Léo Ferré veut être Pop.

Après s’être exilé quelques temps en Italie, Léo Ferré s’embarque fin 1969 pour une série de concerts au Québec avec à la clé des séances d’enregistrements au studio Media Sound à New York en compagnie de Jimi Hendrix. Cette rencontre est prévue en janvier 1970 et c’est le titre « Le Chien » qui est retenu. Mais Jimi s’est fait porter pâle. On ne sait pas s’il était vraiment malade mais il ne s’est pas présenté ce jour-là. Comme l’hypothétique supergroupe formé par McCartney, Miles Davis et Jimi Hendrix, la rencontre entre Léo Ferré et le Voodoo Child est une chose que l’on ne peut malheureusement qu’imaginer aujourd’hui.
Pour remplacer Jimi Hendrix, la maison Barclay fait appel à un autre grand guitariste : John McLaughlin. Pour l’accompagner, les noms des musiciens différent selon les sources. Certains parlent du batteur Buddy Miles et du bassiste Dave Holland (Miles Davis, Chic Corea). D’autres avancent les noms de Billy Cobham (batteur dans Mahavishnu Orchestra) et de Miroslav Vitouš, (bassiste dans Weather Report). La session a bel et bien été enregistrée mais elle reste jusqu’à aujourd’hui, inédite car pour d’obscures raisons qui restent encore à connaître, Léo Ferré n’utilise pas cette version et réenregistre le titre avec un jeune groupe français que sa maison de disques veut mettre en avant : Zoo. Le titre sort sur l’album Amour Anarchie. La collaboration avec le groupe de Joël Daydé durera deux albums (Amour Anarchie et La Solitude). La suite on la connait.

Damien