John Lennon McCullagh « North South Divide »

John Lennon McCullagh "North South Divide"

John Lennon McCullagh « North South Divide »

Peut-on à quinze ans avoir déjà vécu plusieurs vies à tel point d’avoir de nombreuses histoires à raconter ? Des histoires d’hobos aux semelles de vent comme a pu chanter auparavant Woody Guthrie ou encore Bob Dylan. En tout cas à l’écoute de  North South Divide, premier album de John Lennon McCullagh, on peut croire que l’adolescence n’est pas toujours synonyme de puérilité. Première découverte et première signature du tout nouveau label d’Alan McGee (359 Music), John Lennon McCullagh est un jeune garçon pas encore majeur mais qui a déjà tout d’un grand folksinger sorti du Greenwich Village sixties. Rien de nouveau dans les mélodies et dans la mise en son des histoires, mais John Lennon McCullagh est le seul à détenir les clés de cette tradition folk à l’origine de toutes musiques. On comprend tout à fait le choc qu’a pu recevoir l’ex-patron de Creation Records devant autant de maturité et de facilité dans l’écriture. Très souvent seul à la guitare et à l’harmonica, parfois accompagné d’un violon donnant un côté bluegrass, la musique de John Lennon McCullagh ressemble à un Another Side Of  Bob Dylan. Un maître à penser probablement un peu trop présent dans ce North South Divide enregistré en une seule journée. Bien sûr, The Times They Are (not) A-Changin » avec John Lennon McCullagh mais il a au moins le mérite de nous faire comprendre que le talent peut parfois s’acquérir très jeune. Gageons que ce garçon au prénom fortement prémonitoire connaisse la même route (revisisted ?) que Bob Dylan plutôt que celle de Dave Van Ronk.

Site