décembre 30, 2020

Henge :: Exokosm

Par Ground Control To Major Tom

Quoi de mieux que de terminer cette année 2020 si particulière en parlant d’un groupe tout aussi singulier que la période qui l’a vu naître. Il s’agit de Henge qui vient de publier son nouvel album Exokosm.
Le groupe mancunien est mené par le fantasque chanteur et guitariste Zpor. Un doux dingue qui se dit venir de la planète Kepler 22b où se trouve son laboratoire musical. Zpor est un personnage fantasque ressemblant un autre illustre illuminé, à savoir Daevid Allen. Sauf qu’en plus de prendre les traits du regretté leader de Gong, Zpor a fait sienne la devise de Sun Ra Space is the Place. L’homme est là pour libérer ses « scories cosmiques », sorte d’ondes positives qui entraînent une augmentation du niveau de bonheur chez les humains grâce à un mélange de performances réelles et d’hallucinations transmises par télépathie.
Son ultime but sur terre, puisqu’il en a un, est de demander aux terriens d’arrêter la fabrication d’armes et de se concentrer sur la conquête de l’espace, car la survie de son espèce en dépend. Exokosm est présenté comme la bande son de ce voyage dans l’espace. « Avec nos deux premiers albums, nous vous avons présenté les sons sacrés de Cosmic Dross et avons ensuite clarifié notre message à l’humanité à travers l’album Attention Earth! Nous croyons que l’avenir à long terme de votre espèce se situe au-delà des limites de votre système solaire. Et donc, nous vous présentons notre dernier travail ExoKosm avec l’espoir que l’humanité puisse éviter l’extinction et atteindre votre potentiel en se répandant dans l’espace ». Cette bande originale, si vous acceptez de l’écouter, est un savant mélange de rock psychédélique, de jungle, de musique raveuse et de jazz.
Nombreux sont ceux qui ont déjà succombé aux messages interstellaires d’Henge. Des adeptes, baptisés « rave-lings» par Zpor, qui ont tous été conquis par les scories cosmiques lors de prestations live messianiques. Des concerts malheureusement vite arrêtés à cause de la pandémie mondiale. Sans cette atroce situation sanitaire, on se demande bien où on serait tous aujourd’hui. Probablement en plein voyage cosmique en train de manger des champignons hallucinogènes avec le meilleur groupe de monde.
Damien