Disappears « Pre Language »

Disappears pre language
Auteur de deux albums en deux ans, Disappears aurait pu souffrir de cette cadence effrénée dans l’écriture de Pre Language. Il n'en est rien. Alors que Lux et Guider ont été enregistré à quelques semaines d’intervalles, l’écriture de Pre Language a profité d’un laps de temps un peu plus long marqué par l’arrivée derrière les fûts de l’ex Sonic Youth, Steve Shelley. Dès les premières mesures de Replicate, les présentations sont faites. Depuis la séparation de Sonic Youth et le départ de Graeme Gibson, le New-Yorkais est un membre à part entière du gang de Chicago. Et cela s’entend tout au long de l’album. On ne s’amusera pas à faire des comparaisons mal convenues entre Sonic Youth et Disappears, mais ce qui diverge Pre Language de ses deux prédécesseurs, ce sont les sonorités rock alternatif des années 90 que forcément Steve Shelley a emporté avec lui. Des sonorités puisées dans le post punk de The Fall pour le chant (Fear of Darkness), et surtout Sonic Youth pour la musique (Hibernation Sickness). La concision aussi est de mise. Disappears revient vers quelque chose de plus direct dans le propos. L'Immédiateté traduite dans des morceaux tels que Pre Language ou Joa est privilégiée à la densité des morceaux de Guider. Mais ce qui ne change pas, c’est leur implacable détermination à écrire des hymnes frénétiques et sombres d’une profonde sensualité. Une noirceur floutée, caractéristique des groupes underground et avant-gardiste de l’est des Etats-Unis, Girls Against Boys en tête. Pre Language est à ce jour l’album le plus ouvert de Disappears. Certains diront même qu’ils se sont allés à la facilité avec un album plus commercial. Mais des albums commerciaux de cette trempe on en veut bien tous les jours dans nos radios.

Site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.