YVY « Modern Barn Dance Music »

Dans le jargon musical, YVY est ce que l’on appelle un Super Group. Autrement dit, un groupe dont les membres ont fait, ou font partie, de formations ayant déjà une certaine renommée. Jack Jealous (Bloody Bender Project, Robert Polson…), « Gasoline » Bud (Dead As A Dodo, Téquila Savate & Mojito Rangers), King Automatic et Stanley Roadrunner (The Squares, Thundercrack) sont des musiciens chevronnés. Tous ont déjà pas mal bourlingué et c’est ce qui apparaît en premier à l’écoute de leur premier album Modern Barn Dance Music. Tous connaissent le rock garage et maîtrise jusqu’à la clé de douze.

Explosif et ultra jouissif, Modern Barn Dance Music est une bombe qui explose en pleine figure. YVY ne t’offre aucun moment de répits. Seul peut-être Run Daddy Run, le titre le plus « pop », nous permet de reprendre notre souffle. Legs & Boots ouvre l’album de façon tonitruante. Ensuite, arrivent neuf titres qui n’ont rien à envier à Sir Billy Childish et tous les groupes auxquels il a pu contribuer (The Buff Medways, Thee Headcotees…). Si Yvy n’était pas né il y a peu, on aurait bien vu le groupe faire partie de la Medway Scene. Des guitares qui bourdonnent, un clavier sorti tout droit des sixties et une batterie à la frappe sèche suffisent à prouver qu’il ne faut finalement pas grand-chose pour retourner comme une crêpe celui qui se donnera la peine de se jeter à corps perdu dans Modern Barn Dance Music. Judicieusement mixé et produit par Eddy (la) Gooyatsh, Modern Barn Dance Music respire l’urgence de l’instant et enfile les morceaux comme une hot rod peut dévaler une route américaine.

La bonne vieille ville de Nancy attendait le retour de la fureur du rock garage depuis la mise sous silence de The Squares et Thundercrack . C’est avec Yvy qu’elle revient de la plus belle des manières.

Bandcamp