What to listen to #1 :: Dan Smith

© Kevin Cullion

Qu’est-ce que What to listen to ? Aujourd’hui on peut écouter de la musique pratiquement partout et quasiment quand on veut. Mais imaginons que l’on puisse vraiment écouter de la musique comme on veut, quand on veut, comme par magie si nécessaire. Dans ce cas-là, je suis sûr que l’on peut trouver quelque chose de bon à écouter dans n’importe quelle situation qui puisse se passer dans notre vie. L’idée de What to listen to, c’est de confronter des personnes qui aiment la musique à des situations, et de se faire conseiller de bonnes choses à écouter. C’est aussi simple que ça. Les situations, par contre, sont parfois un poil absurde. Mais la vie est absurde, non ?

Dan Smith n’a rien à voir avec le regretté Elliott Smith, ni même avec Robert Smith des Cure. Il n’est pas non plus l’agent Smith dans Matrix. Dan Smith est le chanteur de Listener. Même si en vrai, il ne chante pas vraiment, il parle. Niveau paroles, c’est un peu le Bob Dylan du post-rock, pour tout dire. Mais, contrairement à Bob Dylan, on comprend ce qu’il écrit.

Je suis à une fête. Je m’ennuie. Apparemment je ne connais personne ici. D’ailleurs, qui m’a invité ? Bref, je sors m’asseoir sous le porche, boire ma bière. C’est une belle nuit d’été. Maintenant que je suis assis ici, je pourrais m’écouter quelque chose. Qu’est-ce que je m’écoute ?

Je sais ce que tu ressens. Je voudrais pour sûr écouter l’album qui s’appelle « You, You’re a History In Rust ». C’est d’un groupe qui s’appelle Do, Make, Say, Think, ils sont canadiens. C’est un super album à écouter dehors par une belle nuit. C’est essentiellement instrumental et j’aime vraiment la musique sans mots parfois. C’est assez ironique, étant donné que je suis dans un groupe de rock’n’roll poétique, mais parfois j’aime la musique qui parle d’elle-même.

Toujours à la même fête. Après un certain temps il y a un mec qui vient me demander si je veux aller quelque part. Je lui demande où ? Il me tend une main avec une pilule et me demande si je veux aller quelque part. Je pourrais aller quelque part. Je prends la pilule et je vais quelque part. C’était qui ce mec ? Qu’importe ! Maintenant que je suis là, qu’est-ce que j’écoute ?

Premièrement, je suggère de ne pas prendre cette pilule ! Et si jamais c’était juste de l’aspirine, ou un truc contre les allergies, ou autre chose ? Ou quelque chose de pire ? Quoi qu’il en soit, je me lance et j’écoute l’album « Visiter » par le groupe The Dodos. C’est un peu intense, mais léger, avec beaucoup de signatures rythmiques bizarres, c’est amusant à écouter mais pas trop lourd… C’est parfait aussi pour prendre des vitamines, mais par contre je ne suis pas sûr pour d’autres sortes de pilules.

C’était quelque chose mec ! Trop court mais intense. La fête continue de battre son plein. Je vois encore ce mec. Celui avec la pilule. Il a une moustache. Je suis presque sûr qu’il n’avait pas de moustache plus tôt. Bizarre. Je lui demande une autre pilule. Il me rit au nez. Il me dit que c’était juste un bonbon, que tout était dans ma tête. Connard ! Je lui demande ce qui était dans ma tête exactement. Il me dit la magie ; la magie était dans ma tête. Le gars continu à se foutre de moi. Il me dit d’aller dehors et de suivre le mec avec une tête de cheval. Une tête de cheval ? C’est quoi ce bordel ? Mais je vais dehors. Je vois un gars avec une tête de cheval. Il est en train de courir. Je lui cours après. Suis-je vraiment en train de courir après un gars avec une tête de cheval ? C’est en train devenir franchement intense. Je pense que c’est le moment parfait pour écouter quelque chose. Qu’est-ce que j’écoute ?

En poursuivant un mec avec une tête de cheval, je dirais qu’il faut que tu écoutes « Pajo » du groupe David Pajo. C’est un tas de reprises acoustiques flippantes, et ce serait hyper bizarre et surréaliste avec ton aventure avec la tête de cheval.

Je me réveil complètement à poil. Il semblerait que je sois allongé sur le sable. Je ne sais pas vraiment où je suis. Si je me lève je suis quasiment sûr que les emmerdes vont me trouver. J’ai peur de vraiment regarder autour de moi. Je crois que je vais rester un peu là, à regarder le ciel. Ecoutons quelque chose. Qu’est-ce que je pourrais écouter ?

Je dois suggérer de ne pas écouter de musique à ce moment précis, et essayer de réaliser quelque chose de concret, peut être trouver des vêtements et visualiser de façon globale la situation avant d’y ajouter de la musique.

© Matthew Morgan

J’ai été arrêté par les flics. Ils voulaient savoir pourquoi j’étais à poil, allongé sur le sol. Je ne me souviens pas vraiment. Je leur ai dit que les extraterrestres m’ont enlevé. Ils se sont moqués de moi. Ils voulaient savoir de quoi ils avaient l’air. Je leur ai dit que, pour ce dont je me souviens, ils étaient mi-homme, mi-cheval et qu’un avait… une moustache ? Je ne peux pas être plus précis. Mais je suis sûr que c’était des extraterrestres. Ils se sont bien marrés, encore une fois, et m’ont ramené à la maison. En cours de route, je me suis souvenu que j’étais invité à un enterrement le jour même. Ils m’ont conduit à l’enterrement. Durant la cérémonie j’ai réalisé que je ne connaissais ni les gens autour de moi, ni la personne dans le cercueil. Bordel, qui est-ce qui m’a invité ? Je pense qu’il faut que j’ai l’air triste. C’est des funérailles. Il y a bien quelque chose que je peux écouter pour me rendre triste. Qu’est-ce que j’écoute ?

T’es arrêté mais la police te conduit à des funérailles. Elle est pas mal celle-là… et ça ne m’est jamais arrivé, mais j’essayerais probablement d’écouter un des enregistrements les plus tristes que j’ai jamais entendu. Ça s’appelle « A Crow Looked At Me » par le groupe Mount Eerie. C’est juste un gars qui fait la musique et les paroles, il a écrit ça quelque chose comme un mois après que sa femme ne meurt d’un cancer, en même temps il fait face au fait d’être un père veuf pour leur fille en bas âge. Cet album est clairement triste.

Je rencontre une fille aux funérailles. Elle me demande si elle peut venir avec moi. Pourquoi ? Où ? Elle ne sait pas. Je dis ok. On va manger des tacos. Elle pleure. Elle est triste à cause des funérailles. Je pleure. Parce que les tacos sont tellement bons. Après les tacos on va chez moi. Elle pleure encore. Je veux mettre de la musique pour la réconforter. Qu’est-ce qu’on écoute ?

Tu mets « We Are The Only Friends That We Have »  par le groupe Piebald. C’est super sympa à écouter, facile d’accès et juste parfait… et ça va très bien avec les tacos.

La fille qui pleure s’en va. Elle dit que je suis un sale con. Je ne sais pas pourquoi. Je suis probablement un sale con. Suis-je un sale con ? Quelle journée. Je suis perdu. Je bois une bière. Je suis toujours perdu. Je pense encore aux tacos. Tout est si déroutant. Il faudrait que j’écoute quelque chose mais quoi ?

C’est peut-être un peu bizarre mais je dirais vas pour un truc étrange, écoute l’album Dead Man’s Bones par le groupe « Dead Man’s Bones ». Ça à un bon rythme et c’est parfait pour être perdu, prendre une bière et se laisser emporter.

© Kevin Cullion

Y a un mec sous ma fenêtre, dans la rue. C’est un putain de cauchemar. Il joue du Phil Collins à l’accordéon. Mon dieu. Je hais Phil Collins et je hais l’accordéon. Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? Pourquoi Phil Collins ? Il faut que je punisse ce mec. Faut que je balance de la musique par la fenêtre, bien fort, pour le faire fuir. Qu’est-ce que je mets ?

Dur… faut le noyer dans le son. Phil Collins c’est bien mais pas à l’accordéon, sauf si c’est vraiment Phil Collins qui joue. J’irai pour l’album « Sorry » du groupe Jeff Rosenstock… Mets le fort !

Quelque chose est arrivée. Le mec avec l’accordéon a effectivement disparu. Mais y a des mecs avec des têtes de cheval partout dans la rue. Ils ont aussi des moustaches. Des têtes de cheval avec des moustaches, c’est complètement barge. Et ils sont nus. Je veux dire, ils sont à moitié tête de cheval et à moitié nu. Il faut que je réfléchisse. Il faut que je reste concentré. Il faut que j’écoute quelque chose qui m’aide à rester concentré. Qu’est-ce que j’écoute ?

Encore une fois, il faut que je t’arrête là, et peut être qu’il faut que tu fasses le point sur ta situation, peut-être qu’on n’écoute pas de musique et qu’on s’assure que t’es en sécurité.

Il fallait que je fasse quelque chose. Je me suis enfui. J’ai vu un camion de glaces. J’ai expulsé le conducteur du camion. J’ai pris le camion de glaces. Maintenant je conduis vers une nouvelle vie. Et je mange une glace. Il est temps de changer de vie et de vendre des glaces. Maintenant que je conduis vers une nouvelle vie, que devrais-je écouter ?

Certains diraient que c’est discutable, mais je choisirais bien « The Dream Is Over » par le groupe Pup. Un autre groupe canadien, qu’il est juste bon d’écouter, introspectif qui plus est, et parfait pour démarrer une nouvelle vie. Bonne chance !

Propos recueillis par Jocelyn H.