Vandaveer « Dig Down Deep »

Vandaveer dig down deep
Aujourd’hui, lorsque l’on parle de folk music, une impression domine: il y a beaucoup de monde derrière la porte mais peu peuvent se targuer de franchir celle qui ouvre sur une reconnaissance méritée. Parmi ces prétendants, un nom sort tout de même du lot : Mark Charles Heidinger. Avec son projet Vandaveer, il est sans aucun doute celui à qui il faut accorder le plus d’importance. Ses deux premiers albums et leurs approches folks intimistes (Grace & Speed en 2007 et Divide & Conquer en 2009) ont montré qu’il était le digne héritier d’une tradition séculaire. Le troisième album, Dig Down Deep, poursuit le travail et creuse même le sillon d’une americana écrite par des grands noms comme Bruce Springsteen, Bob Dylan et Johnny Cash. Pourtant, l’album débute et se termine par une sensation de déjà entendu. En effet, le titre éponyme a déjà été éprouvé lors de concerts et The Waking Hour, initialement sorti sur l’EP A Minor Spell, a été retravaillé pour Dig Down Deep. Mais fort  heureusement, les nouveaux morceaux témoignent d’une évolution sensible vers des compositions qui gagnent en ampleur grâce à la présence d’un vrai orchestre lors de l’enregistrement et offrent à l’ensemble de l’album une toute nouvelle atmosphère chez Vandaveer. Une ambiance mise au service des harmonies vocales à la fois chaleureuses et touchantes du bassiste de The United States et de Rose Guerin. Il est donc fortement conseillé de creuser au plus profond dans les terres de Vandaveer car avoir le sentiment de passer à côté de son meilleur album à ce jour pourra en dérouter plus d’un.

SiteMyspace