Valeskja Valcav :: The Shape Of Goth To Come

© Sml Ntnn

Comme son nom ne l’indique pas, il s’agit d’un duo électronique basé à Rouen, autant à l’aise  dans les galeries d’art que  sur scène dans les clubs. Après s’être investit dans de nombreux projets musicaux alternatifs, Valeskja Valcav sort son premier long format après plus d’un an de gestation, le bien nommé The Shape Of Goth To Come.

Aurore et Nathanaëlle partagent avec Genesis P Orridge le même goût pour la contre-culture musicale et la transformation corporelle pandrogyne. Et tout comme Psychic TV elles choisissent une approche pétulante de la Techno, l’EBM ou  encore l’Acid House en n’hésitant pas à transgresser les codes, pour mieux les tordre. VV se place clairement du côté obscur de la Dance Music.

Le beat y est souvent marqué et monte en intensité jusqu’à la déflagration. Gender.Hackers et Telepathine II sont les deux moments forts de l’album et se positionnent à la croisée  d’un Killing Joke électro et d’un Underworld à la puissance abrasive. Les distorsions et autres filtres sonores  côtoient les montées acides, les voix sont déshumanisées pour mieux servir une sémillante Transe Goth.

Aussi doué pour plomber l’ambiance avec des claviers menaçants – Mars et l’excellent Wearewhatweare – qu’à l’aise avec l’expérimentale Noise  – Ima Fraid-, Valeskja Valcav sait aussi se doter d’une belle sensibilité  lorsque le binôme  tutoie la pop électronique hybride au groove suave sur le très réussi Trick E.

Les oscillateurs et les sons de la TB 303 (célèbre séquenceur-synthétiseur du constructeur Roland) ne sont pas oubliés et nous replongent directement à l’orée des 90’s, pour une techno ravageuse – Miroir Molotov Bruxelles et Fern Kinney-.

Vous l’aurez deviné, The Shape Of Goth to Come s’écoute plus volontiers dans un Bunker que sur une plage à Goa, les boots en cuir remplaçant les tongs et le stroboscope éclipsant la lune.

Mathieu