V/A :: 30 Years Anniversary Tribute Album for the Monsters

the_monsters_2016 M review chronique

Préambule : Pour ceux qui ne connaissent pas les MONSTERS, je vous renvoie illico à la chronique de leur nouvel album « M » parue ici il y a peu. Parce que je vais pas me retaper tout le pedigree non plus !

Donc, pour célébrer les 30 ans d’existence du groupe le plus sauvage de Suisse alémanique, leurs copains – des groupes du label Voodoo Rhythm Records ou des amis de longue date  – ont décidés que ça serait une bonne idée de reprendre leurs plus grands tubes (Dead End Street, I See Dead People, Kiss Her Dead… ouais bon, je m’emballe). Un peu comme les Générations Goldman ou Balavoine de chez nous, mais en plus trash…

Et ce qu’il y a de bien avec les copains de Beat-Man et ses comparses, c’est qu’ils couvrent une palette musicale finalement bien plus large que ne laisse supposer leur adoration pour la bande de Bern.

Il y a ceux qui restent assez proches des versions d’origine, dans l’énergie et le style, tels THE FAILED TEACHERS, THE SENILES, THE DEVILS – la nouvelle signature italienne de Voodoo Rhythm – ou THE SEX ORGANS – qui jouent dans des costumes éponymes. Il y a l’électro punk bricolée de URBAN JUNIOR, les rythmes chaloupés « gorgés de soleil » de ROLANDO BRUNO, la country électro-dark de DELANEY DAVIDSON, la cumbia déglinguée de NICOLE GARCIA (la nonne pince-sans-rire qui accompagne Beat-Man en live parfois), l’indus organique de HELIOS & HESS – une émanation du groupe The Church of Herpes qui a accompagné Beat-Man sur un de ses albums solo – ou BIGENERIC. Bref… on redécouvre les compositions a priori simplistes des MONSTERS sous un autre angle, avec des arrangements parfois très réussis qui dépassent la simple reprise (ce qui est tout de même toujours plus intéressant). Mention toujours spéciale et chauvine à notre gloire locale KING AUTOMATIC qui interprète un Pony Tail and a Black Cadillac poisseux à souhait, alors que ROY AND THE DEVIL’S MOTORCYCLE en propose une version bien psyché (en bonus sur le CD uniquement, trop longue pour le vinyle !).

Si on ajoute à ça une pochette probablement tirée d’un film érotique et blasphématoire italien des années 70 (à ne pas laisser traîner sur la table basse du salon si on a un gosse de 10 ans en pleine pré-puberté), cela nous fait un bien bel objet au contenu tout à fait réjouissant. Et comme d’hab’ chez Voodoo Rhythm Records, on a en a pour son argent avec un CD, un poster et un livret en cadeau avec le LP !

Sortie de l’album «30 years anniversary tribute album for the Monsters» le 11 novembre 2016.

Gasoline Savate Bud.