Usé :: Selflic

J’ai essayé, essayé d’écrire une chronique sur le nouveau Usé, Selflic. Mais en essayant, je me suis heurtée à un problème majeur, on n’écrit pas Usé, on ressent Usé.

J’ai bien essayé de me poser ailleurs que dans ma cuisine pour écouter l’album en question, mais ça a été plus fort que moi, je danse sur Usé, je n’écris pas (et oui je danse dans ma cuisine).

Le morceau d’ouverture ‘Dans sa corde’ nous immerge immédiatement dans une course frénétique, hypnotique qui laissera place à seulement quelques moments de répit, mais si peu au final.

Donc où en étais-je ? Ah oui, Usé Selflic, ben tu vois l’album est fini. Je viens de me poser avec ‘Insomnie le temps d’une nuit’, morceau qui clôture l’album, et il faut bien ça pour se remettre, mais sinon j’ai passé mon temps à danser, plutôt qu’à te parler de son album, et là voilà c’est fini (oui, je l’ai déjà dit)…donc tout ce que je peux te dire c’est « vas-y, écoute le nouveau Usé, lance toi les yeux fermés, mais par contre choisis bien ton moment pour le faire ! »

Vanessa