Travel Check « 66$ »

Travel Check "66$"

« Travel Check a définitivement trouvé la formule all exclusive en se baladant vers des tropiques un peu plus sauvages. «  C’est ainsi que nous terminions la chronique du précédent EP de Travel Check. À l’heure de la sortie de 66$, il faut bien admettre que Travel Check vaut bien plus que ce que le nom de l’EP laisse prétendre. On serait tenté d’avancer le chiffre de 200 Million Thousand vu les accointances des Parisiens avec les Black Lips.  Même goût pour le rock débraillé et j’men foutisme que les Américains. Mais surtout, même génie pour écrire des titres accrocheurs.

Alors que 200 Million Thousand annonçait le début de la fin pour Black Lips, 66$ nous renforce dans l’idée que l’on a bien fait de parier quelques kopecks sur ces joyeux drilles. Les Parisiens font ce que les Américains ne font plus depuis longtemps. Ils gardent la fraîcheur, la spontanéité et l’immédiateté du son lo-fi. Alors que l’envie d’entendre Travel Check sur long format se fait de plus en plus pressante, on prend notre mal en patience en écoutant (et réécoutant) sans cesse  le garage furibard du titre qui donne son nom à l’EP ainsi que le rock braillard de Surf It. À eux deux, Druggy Daddy et Feels Alrights prouvent que Travel Check sait donner de la valeur ajoutée à son flower punk en y injectant un peu de pop pour l’un et de ballade déjantée pour l’autre.

Money can’t buy happiness disent les Anglais. En tout cas, ces66$ enrichissent nos oreilles de la meilleure des façons.

Damien

Site