Tom Furse :: Tom Furse Digs

tom-furse-curates-library-music-compilation_a19075fc_m

Pour les amateurs de vinyles, le digging est peut-être la chose la plus excitante. Digger dans les solderies ou les brocantes est parfois plus important que d’écouter la musique elle-même. Trouver la perle rare, le diamant brut, que personne n’a écouté depuis des lustres. Le morceau, ou le groupe, oublié de tous au milieu des tonnes de déchets que l’on ne peut même pas recycler.
Aujourd’hui, avec internet, tout va plus vite. On n’a même plus besoin de se lever tôt le matin ou perdre son temps dans les boutiques. Quand on ne s’achète pas ces perles rares via la toile, des gens bien intentionnés s’occupent de les rassembler dans des compilations. En France, Born Bad fait très bien ce travail. En Angleterre, on peut compter sur Lo Recordings.
Depuis quelques temps, le label anglais a pris l’habitude d’offrir à des artistes triés sur le volet, des catalogues entiers de labels spécialisés dans la Library Music. Après les compilations dirigées par Luke Vibert et Barry 7 (Add N To X), Lo Recordings a demandé à Tom Furse de faire sa propre sélection de titres parmi le catalogue de Southern Library of Recorded Music (label anglais fondé au début des années 60 par Dennis Berry et qui a sorti des disques jusqu’en 1974).
Connu pour être le bassiste et le clavier de The Horrors, Tom Furse l’est tout autant pour sa connaissance en musique oubliée. En prémices à son EP Child Of A Shooting Star qui sort fin août chez… Lo Recordings, Tom Furse sort Tom Furse Digs, résultat de son exploration dans le vaste catalogue de Southern Library of Recorded Music.
Tom Furse Digs est composé de dix-neuf titres instrumentaux. Ils ne dépassent que très rarement les trois minutes (on est plus souvent dans les deux minutes). On n’a donc pas l’impression de longueur. C’est même l’inverse. Les sons easy listening les plus classes succèdent aux instants jazzy. Les mélodies exotica appellent des images de plages ensoleillées et de nuits chaudes tropicales. On baigne dans une douce rêverie. L’envie d’être ailleurs et la tentation de prendre un verre de scotch ou un martini on the rocks sous les palmiers est trop forte. “When I was pulling out songs for the album, I had this imaginary film in my head”. “I imagined I was looking down this road with a beach on the right and just some really wholesome kids playing. It’s a little like Endless Summer meets the The Trip and, when I think about it like that, the album’s meant to soundtrack that mental image.” explique Tom Furse.
Ici, tous les artistes sont des parfaits inconnus souvent géographiquement et culturellement différents. Pourtant, une profonde cohérence et une chaleur musicale se dégagent de cette compilation. Tom Furse Digs est la bande-son idéale pour vos soirées lounges estivales.

Damien

casque1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.