Thee Oh Sees « Putrifiers II »

Thee-oh-sees-putrifiers-ii-608x536
Sans conteste, l’année 2012 signera le grand retour de San
Francisco et du rock garage sur la scène internationale. On en avait déjà
ressenti les prémices avec le documentaire New
Garage !!! In Live With This Times
, mais avec les récentes sorties de
Ty Segall, Mikal Cronin et de Thee Oh Sees, on peut dire que le rock garage est
devenu plus que fréquentable. Et s’il y a bien une personne à laquelle on peut
attribuer ce nouvel engouement pour ce mouvement, c’est bien John Dwyer. Véritable
maître à penser pour toute une génération de garageux San Franciscains, John
Dwyer est, avec son projet Thee Oh Sees, celui vers lequel il faut se tourner
pour prendre le pou d’un style qui est loin de connaître la léthargie
discographique.

Faisant suite à une flopée d’albums tous aussi splendides les
uns que les autres, le faux EP Putrifiers
II
ressemble à un bulletin de santé d’un nouveau né. Vif, énergique,
gueulard. Autant dire que la bête Oh Seesiene est loin d’être morte. Pour
preuve, le brûlot éructé qu’est l’ouverture 
"Wax Face" et dont
l’effet procuré est aussi brutal qu’un coup de manche de guitare en pleine
face.

Devenu expert en l’écriture d’hymnes garage punk, la bande à
John Dwyer s’infiltre pour l’occasion, et avec réussite, vers des contrées plus
hallucinées. Avec "Hang A Picture"
douce mélodie acide sortie tout droit du cerveau d’un fan de Syd Barrett, "So Nice" sorte de vénus en fourrure
velvetienne, et "Wicked Park"
véritable inédit de Kevin Ayers, John Dwyer dévoile une nouvelle facette
méconnue de son songwriting.

Le reste est aussi tendu et expressif qu’un string sur une
plage californienne. C’est une invitation à une transe kraut (Lupine Dominus) ou à une danse freakbeat
(Flood’s New Light). Putrifiers II marque  un tournant dans la carrière de Thee Oh Sees
comme Twins est en train de le faire pour Ty Segall.

Site

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.