The Tallest Man On Earth « There’s No Leaving Now »

The Tallest Man On Earth There's No Leaving Now
Dylanien. Avec son troisième album, le suédois Jens Kristian Mattsson et son projet The Tallest Man On Earth n’échappera encore pas à la comparaison avec Bob Dylan. Voix nasale, folk acoustique, There's No Leaving Now est de la trempe des grands chefs d’œuvres Dylanien que sont The Freewheelin' Bob Dylan et The Times They Are a-Changin'. A trop vouloir rivaliser avec ses maîtres, on pourrait croire qu’un jour The Tallest Man On Earth finira par se brûler les ailes. Tombé dans les travers d’une tâche trop grande pour lui. Mais le résultat est au-delà de la surprise. There’s No Leaving Now réussit à faire oublier tout ce qui peut le rattacher à une quelconque influence. Mieux, l’écoute de ce troisième album impose le silence et remplit l’espace d’une pièce lorsque le suédois clame comme un troubadour beat ses histoires de défaites, d’amour, de perte et d’espérance.

Alors que Shallow Grave (2008) et The Wild Hunt (2010) étaient centrés sur un folk épuré, There’s No Leaving Now se voit paré de quelques arrangements d’orfèvres jamais clinquants et toujours discrets. Une pédal-steel glissante sur Bright Lanterns et un piano larmoyant sur le magnifique There’s No Leaving Now révèlent une nouvelle façon d’écouter l’art du suédois sans perdre l’urgence et la puissance des premiers albums.

Beau et simple à la fois, mais surtout riche en émotion et en authenticité, There’s No Leaving Now est un album à la beauté évidente et à l’humanité exemplaire. Jens Kristian Mattsson est sans conteste En route pour la gloire.

Site