The Rebels Of Tijuana « Un Foutu Hippie »

Rebels_cover_72pi
A peine moins d’un an après la sortie de l’album Where did this trip go wrong ? et la sortie du dernier album de The Monkberry Moon Orchestra (side-project de certains membres du groupe), The Rebel Of Tijuana sorte un EP appelé Un Foutu Hippie. Hippie Hippie Hourra chantait Jacques Dutronc en 1968. Un Foutu Hippie chante The Rebels Of Tijuana en 2011. Plus de 40 ans séparent ces deux morceaux et pourtant ils sont tellement proches.  Le nouvel EP de The Rebels of Tijuana sonne comme si Antoine n’avait plus de Problèmes mais plutôt des Jolies Choses (Pretty Things) à dire.  La langue de Ray Davies est mise de coté au profit de celle de Ronnie Bird. Le dandysme mods est ici préféré aux fleurs des Hippies et la mustang au Van Volkswagen. Enrobée dans un écrin faisant penser à Jumpin in The Night des Flamin Groovies ou Safe As Milk du regretté Captain Beefheart, la musique de ces rebelles est un concentré de sons yéyé sur vitaminés nourries à la pop anglo-saxonne. Alors qu’ils ont déjà fait les premières parties des Charlatans et des Lors Of Altamont, ces 5 Gentlemen doivent avoir dans leur panthéon discographique des groupes comme Les Goths ou Les Fleurs de Pavots.  Décomplexés par une scène 60’s revival qui a pour chef de file les Hushpuppies, les riffs sont cinglants et servent des histoires qui ne manquent pas d’humour comme le prouve le sample d’A nous les petites Anglaises sur le slow qui permet d’ « emballer » Les Filles D’Angleterre. Sans tomber dans le jeu dangereux du pastiche, The Rebel Of Tijuana sort encore une fois grandi avec ce nouvel EP. Un Foutu Hippie ? Un foutu EP ouais.

Myspace

The_rebels_of_tijuana500