The Proper Ornaments :: Mission Bells

En ces temps troublés, la musique est un refuge. Ce que la musique apporte  le plus dans ces instants, c’est le fait de retrouver des choses connues,  qui ne bouleversent pas nos habitudes comme un mauvais virus qui viendrait empoisonner notre environnement.  Le nouvel album de The Proper Ornaments, Mission Bells,  est tout ce que l’on peut attendre lorsque l’on a envie de se réfugier dans des ambiances feutrées, rassurantes et connues.
Quelques mois seulement après  Six Lennins (2019), James Hoare et Max Oscarnold nous gratifient d’une nouvelle livraison de treize mélodies pop et mélancoliques conçues dans la foulée de la dernière tournée. Depuis Waiting For The Summer (2013), le duo creuse le même sillon tout en enrichissant sa musique de détails parfois imperceptibles. The Velvet Underground post John Cale, The Jesus & Mary Chain sont toujours les principales influences du groupe. Mais pour Mission Bells, la nouveauté est à trouver dans les claviers (piano et synthés)  plus présents. Il faut croire que le duo a ressenti un besoin de renouer avec les notes blanches et noires. Cette tendance était déjà perceptible sur Foxhole dont la majeure partie avait été composée au piano. L’exemple le plus flagrant est sans aucun doute  ‘Strings Around Your Head ‘qui donne une bouffée d’Air à l’art mélodique du duo. Idem pour la doublette ‘Echoes’ et ‘Cold ‘qui lorgne sans trop se dévoiler vers les plaines fertiles des High Llamas. Le languissant ‘Black Tar’, avec ses blips stereolabesques, est peut-être le single qui dévoile le moins les nouvelles ambitions de James et Max.
Que les adeptes du groupe se rassurent. Ils ne seront pas perdus et retrouveront avec bonheur les mélodies feutrées qui ont fait la renommée des Anglais. Mission Bells c’est un peu le changement dans la continuité. Encore une fois, The Proper Ornaments ne cherche pas à surprendre et préfère avancer avec subtilité. Tant mieux, nous sommes un peu trop bousculés en ce moment.

Damien