The Nightcrawlers :: The Biophonic Boombox Recordings

On sait que la ville de Philadelphie a enfanté un son typique de la soul music baptisé le Philly Sound. On sait aussi que le bassiste Stanley Clarke est originaire de cette ville de Pennsylvannie et que Bruce Springsteen y a tourné son fameux clip pour le titre Street Of Philadelphia. Mais ce que l’on sait moins, c’est que Philadelphie fût, dans les années 80’s, l’un des centres de la kosmische music avec à sa tête le groupe The Nightcrawlers, un trio formé d’un chimiste, d’un facteur et d’un graphiste tous trois cinglés de synthétiseurs et de sons cosmiques. Ces rôdeurs de la nuit ont sorti en toute confidentialité plusieurs cassettes au tirage ultra limité entre 1980 et 1991.

Oubliés pendant quarante ans, ces sons confidentiels se voient aujourd’hui réédités par le label Mexican Summer dans une compilation intitulée The Biophonic Boombox Recordings. On y retrouve quatorze morceaux qui ressemblent à s’y méprendre à n’importe quel titre issu d’un album de kosmische music sorti en Allemagne durant les années 70.  Alors pourquoi perdre son temps à écouter The Biophonic Boombox Recordings alors qu’il suffit de mettre sur la platine n’importe quel album de Tangerine Dream, Join Inn d’ Ash Ra Tempel ou encore Musik Von Harmonia ?  Eh bien parce que l’on croit à ce que nous propose The Nightcrawlers. Ils ne font pas comme leurs glorieux aînés,  ils sont comme eux. On a vraiment l’impression d’être en 1974 dans la Cathédrale de Reims en train de faire des rêves de tangerine (la personne qui tousse en plein milieu du titre ‘Geistestblitz’ ne fait qu’accentuer cette impression). The Nightcrawlers nous emmène vers des Stratosfear certes déjà visitées mais ô combien vertigineuses. On entre dans ce The Biophonic Boombox Recordings comme on entre dans une station orbitale où le temps est suspendu. 155 minutes immersives et stellaires qui prouvent que les allemands n’étaient pas les seuls à avoir la tête dans les étoiles et qu’il y a encore de belles galaxies à découvrir.

Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *