The Last Shadow Puppets :: Everything You’ve Come To Expect

the_last_shadow_puppets

Nous guettions un peu comme des crève-la-faim la moindre bribe d’information sur  le retour des deux lascars de The Last Shadow Puppets. On aurait pu croire le projet définitivement enterré mais voilà que,  huit ans après le sublimissime projet  de collaboration  ‘The Age of Understatement’, qui connut un important succès critique et commercial,  surgit ‘Everything You’ve Come To Expect’. Il faut dire qu’entre-temps Alex Turner publie 3 albums avec les Artic Monkeys et que Miles Kanes a intensifié son projet solo.

Un second disque et toujours cette attirance pour l’ambiance des seventies, des BO de John Barry (‘The Persuaders’ – Amicalement vôtre) sur ‘Miracle Aligner’  ou ‘Pattern’,  aux arrangements  spectaculaires et grandiloquents inspirés d’Ennio Morricone sur ‘Dracula Teeth’, le tout popularisé avec le Northern  English accent.

Nous les avions quittés avec cette filiation Bowie et Scott Walker,  nous les retrouvons avec une pop encore plus atypique, un croisement de Bowie et d’Iggy Pop  respectivement sur ‘The Element of Surprise‘ et ‘Bad Habbits’  avec des incartades revendiquées dans les années cinquante américaines du King Elvis que ne renierait pas Richard Hawley sur ‘Sweet Dreams, TN’ ou ‘The Dream Synopsis’.

Les deux anglais, qui se sont eux-mêmes donné un joli petit sobriquet  ‘Milex’, sont devenus le temps de ces deux albums une véritable entité créatrice, épaulée par les arrangements audacieux de l’ex Arcade Fire Owen Pallett.

Everything You’ve come To Expect’ est LE digne successeur de ‘The Age of Understatement’.

Hervé