The Grus :: Harvest

The Grus Harvest review chronique

Après avoir sorti l’an passé leur premier album, Nest, à l’ambiance enchanteresse, le duo russe The Grus nous glissait il y a quelques semaines un avant-goût de leur nouvelle production sous la forme d’un clip entièrement réalisé à partir de 2000 dessins crayonnés à la main… et « I Want Jesus to Walk with Me » augurait visiblement d’un excellent nouveau cru. Nos amis de Tver ne déçoivent pas avec Harvest qui reflète toujours aussi joliment leur univers intimiste, empreint de romantisme et de spiritualité. Sous la forme d’une ode à la nature ponctuée par le chant des oiseaux (leur corbeau Nina a également participé aux percussions…), Simon et Shura (Alexandra), dont la voix envoûte autant qu’elle émeut, nous livre un trip-hop au parfum intemporel : beats marqués, nappes planantes et mélodies désarmantes de simplicité alternent avec quelques interludes de piano épuré qui donneront peut-être à certains l’envie d’aller découvrir les compositions de Shura sur d’autres projets… Le couple revendique pleinement toutes les petites rugosités qui rendent leur musique profondément humaine, et c’est avec beaucoup de tendresse, malgré quelques maladresses, qu’on se laisse emporter et séduire par leur grain de folie ou leur humeur contemplative. Tels deux artisans dévoilant avec pudeur leur ouvrage à peine achevé, The Grus nous laisse le loisir d’approcher et d’apprivoiser Harvest, de nous imprégner de sa beauté sereine et imparfaite, et surtout, d’en apprécier la totale sincérité.

Carine