The Feather – Invisible

The Feather invisibleEnvie de dream pop lumineuse et planante? Alors The Feather c’est pour toi. Side project de Thomas Medard de Dan San (et je ne parlerai pas de ses cheveux, promis, même si je les kiffe, vraiment), Invisible est un merveilleux album selfie, entièrement écrit, composé et joué par lui-même. Artwork too.

Univers musical se situant entre folk progressive d’Electric President (Radical Face) et la jolie pop sautillante de Jinja Safari, en y mettant un peu de Kings Of Convenience et de Beirut… Ça vous mets du soleil dans les jours de pluie avec des titres comme « Sighs » ou « The Sunshine », et les sons du xylophone deviennent des bulles de savons qui flottent dans l’air. C’est doux, léger en profondeur et planant (« Invisible » et « The Songs We Sing At Sunset ») tout en étant très fignolé dans les arrangements, souvent progressifs comme dans « Perfect Storm« . L’album dégage une très belle énergie, positive et entière, presque utopique, et ça, ça fait vraiment du bien…

C’est chez Jaune Orange, chouette collectif et label liégeois, entre autre de Pale Grey, que vous avez peut-être eu la chance de croiser sur la route les derniers temps.

JA FA

Site
Son