The Eyes In The Heat « ProgramMe »

The eyes in the heat - programme
Devant le nombre sans cesse croissant des nouveaux groupes,
il est aujourd’hui facile de passer à côté de l'un d'eux si une âme bienveillante
n’attire pas votre attention sur ce qui sera, peut-être pour vous, une
révélation. The Eyes In The Heat fait
partie des ces nouvelles formations noyées dans la masse des sorties
discographiques mais qui, grâce à son premier album ProgramMe, mérite d’avoir
une attention toute particulière.

Lorsque le fondateur du label Meta, Olivier Ho, ne sort pas
des disques sous le pseudonyme Raudive, il monte avec la chanteuse
libano-américaine Zizi Kanaan son projet le plus rock. Dire que The Eyes In The
Heat fait du rock, c’est aller un peu vite en besogne puisqu’à l’écoute du
single Amateur, tous les différents
préfixes donnés jusqu’à ce jour au mot wave pourraient suffire à qualifier
leur musique (new, post, dark, synth, dark…). En effet, si au jeu du name
dropping, il y a bien des noms de groupes que l’on pourrait rapprocher facilement de
The Eyes In The Heat, ce sont plus des noms comme Kas Product ou Cabaret
Voltaire qu’il conviendrait de nommer que Ty Segall ou Thee Oh Sees.

Derrière ce titre d’album à double lecture (Programme et
Program Me) se cachent des hymnes new wave sensibles au groove froid. Quatorze
mouvements où se développe un certain goût pour le minimalisme dépouillé dans
lesquels le duo ajoute une sensibilité sombre comme pour mieux se dégager de
la monochromie des textures.

The Eyes In The Heat signe là une réussite improbable et
inattendue qu’il serait dommage de rater.

Site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.