The Callas « Am I Vertical ? »

6a013486c547bd970c01a73d64c743970d-800wi

La Grèce, nouvel eldorado pour l’indie rock européen ? C’est tout au moins ce que l’on peut penser lorsque l’on regarde et écoute le catalogue du label à l’oreille fine Inner Ear Records. Ku, The Noise Figures, No Clear Mind… sont des groupes qui sont malheureusement passés inaperçus de ce côté-ci de l’Europe en 2013. Il faut ajouter à cette liste The Callas et leur album Am I Vertical ?

Depuis 2005, The Callas exécute son rock arty avec fulgurance et intelligence. Collectif grec de noisepop formé par les artistes Lakis et Ionas Aris, The Callas mélange subtilement différentes disciplines comme la musique, l’art, la performance et les vidéos. C’est d’ailleurs durant une de leurs performances londoniennes que le groupe fait la rencontre du batteur de Nick Cave, Jim Sclavunos qui produit aujourd’hui leur dernier album.

Deux ans après Objekt (2011), Am I Vertical ? est ainsi intitulé pour rendre hommage au poème de Sylvia Path I Am Vertical. Tout au long des dix titres, The Callas envoie un torrent de lave incendiaire fait de noise, de rock, de punk et de kraut minimal. Direct mais jamais bas du front, The Callas a le sens du riff accrocheur et percutant.  Il n’est pas étonnant de découvrir que The Callas ait fait aussi les premières parties de Grinderman.

L’album s’ouvre avec ‘Lustlands’ et ses rythmes martiaux comme pour dire que The Callas est là, bien armé, pour envahir notre pays(age sonore).  Les ambiances et les rythmiques sont sombres mais profondément exutoires. On pense obligatoirement à The Fall et Wire pour l’énergie punk et aux Pixies aussi parfois (I Wonder et Octopus Love). D’ailleurs, on ne serait pas étonné que Franck Black produise un jour The Callas comme il l’a déjà fait avec Art Brut. Immédiateté et frontalité rageuses sont aussi présentes ici. Am I Vetical ? est une bombe atomique, et Disaster son plus beau champignon. The Callas est là pour tout détruire sur son passage et envoyer la Pirée.

Damien

Site