The Brand New Heavies :: Get On The Right Side

Le label Acid Jazz, dont la période glorieuse se situe dans les années 90, semble retrouver une seconde jeunesse à la faveur d’une nouvelle génération d’artistes prétendant renouveler le son acid jazz mais aussi grâce à des anciennes gloires désireuses de montrer qu’elles ont encore des choses à dire.
Pour ce qui est de la nouvelle génération, Laville avait impressionné avant l’été avec son premier album (The Wanderer) aux teintes soûl et funky. Aujourd’hui, ceux qui nous impressionnent le plus, ce sont les anciens The Brand New Heavies qui reviennent en pleine forme avec Get On The Right Side produit par l’un de leur plus fervent fan : Mark Ronson
Comme si de rien n’était, TBNH reprend la mesure là où on les avait perduss de vue, c’est à dire depuis leur dernier sommet discographique Shelter. The Brand New Heavies semble faire l’impasse sur tout ce qu’ils ont sorti entre 1996 et aujourd’hui. Faut bien admettre que durant cette période, le groupe ne sortait plus vraiment de grands albums et a subi quelques défections dont celui de N’Dea Davenport parti faire carrière solo en 1998 et surtout celui de Jan Kincaid, batteur originel parti avec pertes et fracas.
Depuis plusieurs années, sans lâcher prise, Andrew Levy (basse) et Simon Bartholomew (Guitare) ont jusqu’aujourd’hui peaufiné et réinventé une formule gagnante. C’est ce qui ressort en premier de ce grand retour. Tous les ingrédients qui ont fait la renommée du groupe phare du mouvement Acid Jazz sont là : cocktail enivrant de funk chic, de grooves ensoleillés et de ballades soûl fiévreuses.
De nombreux invités ont répondu présent pour ce retour qu’il ne fallait surtout pas manquer. On retrouve bien sûr l’indépassable N’Dea Davenport sur plusieurs titres dont une relecture époustouflante de These Walls de Kendrick Lamar. Siedah Garrett (choriste de Mickael Jackson) Angie Stone, Honey Larochelle et Jack Knight sont aussi là. Parmi les jeunes voix, Angela Ricci et Laville s’en tirent avec les honneurs sur des morceaux qui ressemblent fortement à des passes d’armes. Comme si The Brand New Heavies montraient à cette jeune garde tous les ingrédients pour réussir une carrière exemplaire comme la leur.
TBNH est l’album que l’on rêvait d’entendre un jour de la part de The Brand New Heavies. Is it a dream come true… comme ils chantaient dans leur premier album.

Damien