The Album Leaf :: In A Safe Place, 15 ans déjà

In A Safe Place. Aucun autre album n’a porté un titre aussi réaliste sur ce qu’il renferme. Ce troisième album de The Album Leaf est sorti il y a 15 ans chez Sub Pop et possède toujours son âme protectrice, mais aussi sa chaleur rassurante de celle que l’on aime retrouver lorsque l’on se sent un peu perdu. Ecouter cet album pour la première fois c’est comme se retrouver dans un cocon où rien ne peut vous arriver. Cinquante minutes en apesanteur où le monde autour de nous reste en suspension. On ne sait pas si cette manière de nous isoler dans une bulle hermétique était l’intention première de Jimmy LaValle. En tout cas, cette magie est encore de mise quinze années après ses premiers effets.
In A Safe Place est un album que l’on aime écouter régulièrement pour retrouver cette place bâtie sur des progressions post-rock mêlées à ce que l’on a baptisé depuis l’indietronica. Le piano fender rhodes est ici l’instrument maître. Ses notes tout en rondeurs jouées par l’ex Tristeza, s’allient à merveille avec les autres instruments joués par des collaborateurs de premier choix. Les membres de Sigur Ros, Mùm et The Black Heart Procession se sont donnés rendez-vous à Sundlaugin (studio d’enregistrement personnel de Sigur Ros), en plein milieu des paysages féériques islandais, pour accoucher d’une œuvre qui a marqué à jamais le début des années 2000.
L’album s’ouvre avec Window. Un titre semblable à une fenêtre ouverte sur un monde à découvrir. Des les premières notes, on se laisse emporter vers un monde comparable à l’Islande : simple, calme et beau.
Les ambiances traversées ressemblent par certains aspects à celles développées par Keith Jarrett dans son Köln Concert. Les silences sont aussi importants que les notes jouées. Rien n’est laissé au hasard chez Jimmy LaValle. Le natif de San Diego le prouvera une nouvelle fois deux ans plus tard sur son autre chef d’œuvre Into The Blue Again. Les arrangements et les mélodies d’In A Safe Place n’ont pas été ternis par le temps. C’est le signe des grands albums. Des albums intemporels qui définissent leur propre espace temps.

Damien