Stereostar 69 « Make Out The Target « 

Sans titre
Malgré plusieurs bonnes attentions et conseils avisés, le
premier album de Stereostar 69 n’avait pas vraiment convaincu. Un peu trop
radiophonique. Un peu trop passe partout, le concept album Ambulance Shotgun ne possédait pas vraiment une réelle singularité pour
faire sortir du lot ces nouveaux venus de la scène messine. Mais ces mêmes
conseils avisés sont revenus à la charge pour nous faire écouter la nouvelle
mouture d’un groupe en pleine mutation. Banco. C’est la révélation. Que s’est-il
donc passé entre-temps pour que Stereostar 69 deviennent ce qu’ils sont
aujourd’hui avec leur dernier EP Make Out
The Target
 
?

Il y a eu l’arrivée d’un nouveau guitariste donnant plus
d’amplitudes aux compositions. Mais ce qui est sûr, c’est que les membres de Stereostar
69 ont travaillé sur leurs défauts de jeunesse en utilisant à un moindre degré,
et surtout à bon escient, quelques tics disgracieux comme les effets sur la
voix.  Résolument plus rock, Stereostar
69 s’affirment surtout dans un style et n’ont pas à rougir de la comparaison
avec leurs influences principales que sont The Dandy Warhols ou encore Ghinzu. Dans
une production impeccable à la hauteur de leur intention, ils n’hésitent pas à
retravailler un titre du premier album (John
Doe
) et à convier Kelleth Chinn du groupe Big Soul le temps d’un épique A… Way. Mais les directions prises sur The Clown Is Down et Nixon Said sont sans aucun doute les
plus convaincantes et c’est vers celles-ci que le groupe devrait se diriger. New
wave pour l’un,  plus orchestral pour
l’autre, ces deux morceaux sont les pièces maitresses d’un EP réussi. Stereostar
69 est en passe d’atteindre la cible qu’ils se sont fixés. John Doe est bel et bien mort, vive Stereostar 69.

Site