Spoiwo :: Salute Solitude

Y1OxeW2

Il m’a été particulièrement difficile depuis novembre de reprendre la plume, comme si les sons ne trouvaient plus d’écho en moi, comme si les notes cessaient de m’atteindre, comme si mes mots s’effaçaient devant les noms de ces visages disparus. Mais de la musique qu’on a voulu assassiner est venu le salut ; c’est elle qui a adouci mon chagrin, m’a permis de me recueillir, longuement, anonymement, secrètement, alors que l’urgence commandait notre raison. Et parfois un curieux hasard vous ramène à ce titre découvert par un autre rédacteur il y a quelques semaines, et une seule écoute tourne à la révélation, à mystérieusement retrouver le goût du beau et s’en émouvoir quand commence Disembrace, première piste de l’album Salute Solitude.

Sorti en mars dernier par le groupe Spoiwo originaire de Gdansk, cet ensemble construit comme la bande son d’un film épique, inquiétant et sombre, avec ses fureurs et ses fulgurances, parvient à transcender la rage à peine contenue de certains titres (Skin, Call Me Home, et surtout YOS, huit minutes absolument magnifiques) pour en livrer finalement des versions lumineuses à l’étrange poésie. Au milieu de cette tempête post-rock totalement maîtrisée, les compositions reprennent leur souffle quand surviennent des pauses à l’ambient délicate (No Kingdom), et qu’un clavier romantique (Flare) ou des nappes de brumes envoûtantes (Years of Silence) viennent tempérer le grondement des guitares, la puissance des instruments.

Peut-être que d’autres auditeurs ne retrouveront pas la magie que j’ai ressentie à m’approprier cet album, presque brandi comme un fier étendard, miroir de ma propre révolte, entre colère et tristesse, mais aussi symbole d’une musique bien vivante qui pouvait encore et toujours prendre aux tripes. Il n’en reste pas moins que les cinq membres de Spoiwo offrent avec Salute Solitude un concentré d’émotions, une aventure intense au cœur d’un univers fantastique, brutal et solaire à la fois.

Carine

Chronique également publiée sur le site Trip-Hop.net

casque1