Spectrograph :: A Giant Leap Of Faith

Le tout nouveau label londonien Depths Records est-il le nouveau phare dans la pénombre pour tous les amateurs de dark wave, post-punk, dark electro, et autres sons expérimentaux ? On est bien tenté de le dire et l’affirmer haut et fort avec la récente sortie du premier EP de Spectrograph, après celui de Kill Your Boyfriend chroniqué ici-même.
Spectrograph est le projet electro post-industriel formé par le producteur et dj Phiorio (Metroline Limited) et la chanteuse multi-instrumentiste Virginia Bones déjà rencontrée au sein de la formation dream pop / shoegaze Geography Of The Moon.
Le projet a commencé en 2012 lorsque Phiorio a mixé et produit quelques sons expérimentaux enregistrés par Bones. Il a fallu pas moins de huit ans pour que le duo mixte accouche d’un quatre titres baigné d’une noirceur soulagesque. L’EP mélange les textures rugueuses et mécaniques de la musique post-industrielle avec les expérimentations électroniques. Phiorio et Virginia Bones se réclament de Death In June, Vatican Shadow, The Cure et Dead Can Dance. Mais, c’est plus aux formations françaises telles que Die Form, Camera Obscura et Kas Product que l’on pense en découvrant Dmbt, exercice de style coldwave passé à la moulinette ambient. Dead Kittens , premier single lâché en éclaireur, affirme une personnalité plus singulière en combinant volutes de synthés sortis tout droit d’une BO de film d’horreur avec des rythmes martiaux industriels.
L’heure n’est franchement pas à la rigolade tout au long des vingt-trois minutes d’ A Giant Leap Of Faith. Mais, comme souvent, la musique n’est que le miroir de l’époque durant laquelle elle a été composée. Celle de Spectrograph est la bande son parfaite de notre vie troublée actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.