Seriously, Eric ? # 4

Seriously eric 4
Il y a toujours eu deux types de compilations. La chiante, qui regroupe les titres les plus connus d’un groupe en fin de vie ou en manque d’inspirations (ou d’argent c’est selon) et les plus intéressantes, les défricheuses de talents futurs avec des groupes qui ont tout à prouver. Depuis quelque temps, la maison Alter K et ses compilations Seriously, Eric ? s’inscrivent dans la seconde catégorie et nous livrent régulièrement des playlists pops modernes de haute volée.

La quatrième du nom n’est pas prête de renverser la tendance avec des noms installés et des newcomers venus d’horizons musicaux et de nations différentes. Comme un enfant dans un magasin de jouets, en un peu plus d’une heure, l’auditeur assiste à un croisement des genres entre les groupes quand ce ne sont pas les morceaux eux-mêmes qui sont le résultat d’une hybridation de styles. Délicieusement agencé, le tracklisting de Seriously, Eric ? #4 débute avec un morceau d’Isaac Delusion que l’on jurerait piqué à Radiohead un jour où Thom York avait fini de pleurnicher dans son micro. Ensuite, Nameless poursuit les découvertes avec une voix à la Bowie qui n’est pas pour déplaire à qui vous savez. Une des meilleures idées de la compilation est d’avoir placé Câlin à la suite de Black Devil Disco Club. Moment intense où l’on a l’impression d’être le témoin privilégié d’un passage de flambeau en bon et du forme entre l’ancienne et jeune garde electro. Les véritables surprises viennent de groupes comme Electric Lazy Lake clamant un pacifiste This is no war dans la douceur ouatée d’une dream pop et Haight Ashbury sorte de Mama’s sans les Papa’s partis dans un trip Psychédélico-hindouiste. 

Devant autant de fameuses pépites musicales telles que Stockhaus et Spaceships Are Cool qui seront en bonne place dans vos playlists estivales, on est en droit de se demander si Alter K n’est pas tombé sur un bon filon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.