Serge Gainsbourg :: La Recette De l’Amour Fou

Nouvelle sortie pour Primitiv Records et surtout première référence dédiée à un artiste français. Le label messin propose de revenir sur la période la moins appréciée de Serge Gainsbourg: la période Jazz. La Recette De l’Amour Fou reprend le tracklisting des deux premiers albums de celui qui ne s’est pas encore baptisé L’Homme à Tête de Chou. On retrouve tous les titres de Chant à la Une (1958) et de Numéro 2 (1959). Seul manque à l’appel le titre ‘Ronsard 58′ (Problème de droit ?)
Cette période jazz est la moins aimée de l’artiste. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui préfèrent se réclamer de Melody Nelson, d’Anna ou des multiples bandes originales composées au croisement des années 60 et des années 70. Mais, préférer cela, c’est faire l’impasse sur la richesse poétique des premiers écrits de Serge Gainsbourg. Des écrits défendu dès le début par Boris Vian dans le Canard Enchaîné.
« Allez, lecteurs ou auditeurs toujours prêts à brailler CONTRE, contre les fausses chansons et les faux de la chanson, tirez deux sacs de vos fouilles et raquez au disquaire en lui demandant le Philips B 76447 B (…) C’est le premier 25 cm 33 tours d’un drôle d’individu nommé Gainsbourg Serge (…) En ce qui me concerne j’espère que ce ne sera pas le dernier. En ce qui vous concerne, c’est vous qui pouvez faire que ce ne soit pas le dernier. (…) Vous viendrez me dire que ce garçon est un sceptique, qu’il a tort de voir les choses en noir, que ce n’est pas « constructif »… (si, si, vous dites des choses comme ça). A quoi je répondrais qu’un sceptique qui construit des paroles et des musiques comme ça, faudrait peut-être y regarder à deux fois avant de le classer parmi les désenchantés de la nouvelle vague… ».
A la fin des années 50, Serge Gainsbourg hésite entre peinture et music hall. La chanson rive gauche est alors en plein essor. Gainsbourg vit de petits cachets dans des clubs de jazz. C’est cette ambiance nocturne de club enfumé et parfumé à l’alcool que l’on retrouve dans La Recette de L’Amour Fou. Le Poinçonneur des Lilas est le premier succès d’une longue série. La misogynie, dont il fera son fond de commerce, fait son apparition sur des titres comme ‘Douze Belles Dans La Peau’, ‘La Femme Des Uns Sous Le Corps Des Autres’, ‘Adieu Créature’ ou encore ‘Jeunes Femme et Vieux Messieurs’. La collaboration avec Alain Goraguer fait des miracles sur ‘Le Claqueur de Doigts’ Le jazz tombe dans le ravin le temps d’un mambo (‘La Nuit de D’Octobre’) ou d’un charleston (‘Charleston Des Déménageurs de Piano’) pour mieux revenir dans ‘Ce Mortel Ennui’ qui n’en est pas un. Gainsbourg a été jazzman avant d’être Gainsbarre. Fidèle à ce style, Serge Gainsbourg le restera jusqu’à l’arrivée du mouvement yé-yé, autrement dit jusqu’à ce qu’il retourne sa veste parce qu’il s’est aperçu qu’elle était doublée de vison.
Damien