Ray Bartok  » Afterworks »

Ray bartok afterworks pochette
Pris par surprise en 2010 par leur premier EP No Panic sorti en autoproduction, on ne pensait pas que Ray Bartok allait nous refaire le coup deux ans après avec Afterworks. Ray Bartok a gagné au fur et à mesure des tournées et des cinés concerts une réputation de groupe hors norme. En jetant les ponts entre free-jazz, hip hop, punk, electro et sampling Ray Bartok n’a pas choisi le chemin le plus facile pour s’attirer les foules mais c’est sans compter sur le pouvoir dansant de leur musique. Affranchi de tous les codes et passant maitre en associations contre nature, Ray Bartok déconstruit tout ce qui peut lui tomber dessus pour le reconstruire dans un maelstrom groovrant. Non sans une pointe d’humour et un sens aigu de l’auto dérision, le duo cravaté n’arrive pas à choisir entre ce qui peut être bon ou mauvais pour sa musique. Enregistrer et rejouer tout, on verra ce qu’il en ressort après. Le résultat est souvent surprenant de maitrise et déconcertant d’audace. Il n’est donc pas surprenant de voir Afterworks mixé par l’inclassable compositeur, producteur et fondateur dans les années 80 du groupe The Grief: Norscq. Vous pourrez qualifier autant que vous voudrez la musique de Ray Bartok de postmodernisme ou de néo dadaïsme mais elle est surtout un plaisir de l’instant, affreusement jouissive.

Site / Myspace

6692_97211958822_92693898822_2205005_3273413_n