Porcelain Raft « Strange Weekend »

Porcelain raft strange weekend images pochette
L’Italie n’a jamais été une terre propice à la musique et Mauro Remiddi, alias Porcelain Raft, l’a bien compris. C’est pourquoi, au fil des années, il s’est transformé en musicien globe-trotter allant de l’Italie à l'Angleterre, de la Coréee du Nord aux Etats-Unis. De ses multiples expériences, Mauro Remiddi a accumulé des tonnes de sonorités qui sont autant de clé pour comprendre sa musique. Enregistré dans une cave de Brooklyn, Strange Weekend aurait pu rester caché dans la chambre de son auteur, mais cette première balise d’une carrière prometteuse a réussi à trouver l’écho qu’elle mérite grâce à Secretly Canadian. Ici l’intime et la sensibilité s’ouvrent au monde. Le lyrisme de chambre rêve de grands espaces. L’art avec lequel Porcelain Raft stratifie les boucles synthétiques avec quelques accords bien choisis, démontre une certaine virtuosité de l’italien pour cette science de la construction pop. Sans maniérisme exacerbé mais avec une sensibilité extrême, Porcelain Raft montre son habileté à créer des instantanés de velours perdus quelque part entre un M83 d’avant les stades (dont il va faire la première partie) et l’androgynie d’un Bowie. Avec Strange Weekend, Porcelain Raft signe un premier album d’une maturité étonnante comme s’il avait vécu plusieurs vies avant de commencer celle-ci.
Site

Praftred

1 comment for “Porcelain Raft « Strange Weekend »

Comments are closed.