(Please) Don’t Blame Mexico « Concorde »

6a013486c547bd970c0134898160b0970c-800wi
On connaissait déjà la musique de chambre et le garage rock mais pas la pop véranda. Inventeur autoproclamé de ce nouveau style en contradiction envers la scène rock parisienne, Maxime Chamoux met entre parenthèses son autre projet Toy Fight  pour nous livrer une pop des plus rafraichissantes avec son nouveau terrain de jeux (Please) Don’t Blame Mexico. Après quelques EP au succès estimé (First Aid, Carolina Now et The Protocol), Concorde est le plus beau fleuron de pop aérienne que la France ait connu ces derniers temps. Entouré de deux copilotes, Maxime Chamoux déploie ses ailes pour nous faire décoller à la vitesse supersonique vers des cieux britpop (Speed Of Lies) où l’on rencontre des beatmakers funkysant (Elephant Man) pour terminer sur un rythme de croisière plus stratosphérique et organique (L’ondée, 1991). A l’instar de l’oiseau de fer qui a donné son nom à l’album, (Please) Don’t Blame Mexico est synonyme d’une certaine élégance et d’un savoir faire à la française.

Myspace / Bandcamp

T