Pierre et Marie « Late In The Day »

Pierre et marie late in the day
On entend déjà les blagues potaches lâchant interrogativement le mot Curie après l’annonce du groupe Pierre et Marie. Même si le nom évoque inconsciemment des connotations scientifiques, les mélodies composées par ce couple à la ville comme à la scène, accompagné par Franck Zeisel, ne sont pas moins dénuées d’une certaine science de la mélodie. Ce vingt-cinquième album pour Pierre Bessero, dont trois dans cette configuration, prouve qu’il n’est toujours pas au bout des ses recherches mélodiques et harmoniques héritées d’illustres noms comme Lou Reed, Brian Wilson et Syd Barrett.

L’inaugural Over The Hill, qui eut l’honneur d’ouvrir la série des singles clubs du label French Toast, part à la recherche de la mélodie parfaite sans vraiment chercher à être dans l’air du temps. Egoïstement, Pierre Bessero ne cherche pas vraiment à plaire et c’est peut-être ce côté hors du temps qui fonctionne sur Dried Eyes et Drive Fast. Principalement pop, subtilement électronique avec quelques boites à rythmes mais surtout baigné dans des harmonies caresseuses, Late In The Day convoque des sensations perdues depuis les écoutes de The House Of Love et The Go-Betweens (période 16 Lover Lane). Une pop folk claire et naïve qui grandit au fur et à mesure que l’on avance dans son tracklisting. Si Late In The Day était sorti en vinyl plutôt qu’en digital, on aurait pu dire que de la face B était meilleure que la face A. On arpente cette collection de chansons avec l’assurance de marcher vers un territoire riche et exigeant où les mélodies sont souvent de très bon goût.

Face au succès d’estime de son premier groupe Urchins, Pierre Bessero connaît avec Pierre et Marie un solide anonymat. Tout en constatant ce navrant état de fait, on espère que ce Late In The Day soit le début d'un signe d'une reconnaissance méritée.

Bandcamp