Parquet Courts :: Wide Awake!

Ebru Yildiz

Il est encore trop tôt pour le dire. Seul l’avenir nous dira si Parquet Courts marquera profondément le rock indé autant que Pavement dans les années 90 ou les Strokes pour la décennie suivante.  Mais on peut dire dès aujourd’hui que depuis Light Up Gold sorti en 2012, tout semble fait pour que la bande à Andrew Savage devienne une référence pour les générations suivantes et Wide Awake ! n’est pas là pour contredire cette impression.
Cinquième album d’une discographie exemplaire et sans concessions, Wide Awake ! est un brûlot colérique marchant tout droit comme une manifestation se dirigeant vers une quelconque place de la liberté. Enregistré entre New-York et le Texas, produit par Danger Mouse (Gnarls Barkley, Broken Bells, Gorillaz…), ce nouvel effort des Américains sent le soufre et l’incandescence des grands albums épris de révolution. Conscients et marqués par l’environnement sociétal qui les entoure, les membres de Parquet Courts ont délaissé la mélancolie qui marquait leur précédent album pour des thèmes marquants de la société américaine actuelle, comme la normalisation de la violence dans les médias, la dichotomie individualité et collectif dans l’Amérique de Trump… Des propos et des sujets radicaux qui servent à merveille la musique de Parquet Courts et nous font nous dire que depuis Human Performance, le groupe n’a rien perdu de sa force de persuasion.
L’ouverture criante et dansante ‘Total Football’ représente bien ce qu’il nous attend tout au long de l’album avec sa référence à la Youth Crew New-Yorkaise. ‘Violence’, avec son côté ‘The Revolution Will Not Be Televised’, offre un clin d’œil aux sources du hip-hop et montre que ces chiens fous n’hésitent pas à sortir de leur niche post-punk dans laquelle on les a trop vite enfermés. Parquet Courts surprend en allant vers des styles inattendus à l’instar du disco sur le morceau qui a donné son titre à l’album, mais aussi indie slacker sur ‘Mardi Gras Beads’ ou encore dub sur ‘Before The Water Gets Too High’. Un maelström de styles qui pourrait nuire à l’ensemble de l’album. Mais quand le fond et la forme s’unissent, cela fait bien souvent naître des grands albums. Wide Awake ! en est un et Parquet Courts l’un des grands groupes des années 2010.

Damien