Papier Tigre « Recreation »

Papier tigre cover-recreation
Après le temps de récréation passé avec La Colonie de Vacances en compagnie de Marvin, Pneu et Electric Electric …. voici venu le temps de la Recreation pour Papier Tigre. C’est juste une histoire d’accent qui disparaît sur un mot. Mais ce double sens volontairement donné à ce titre évoque plus une nouvelle direction prise par les Nantais qu’une période d’oisiveté. En 2008, The Beginning And End Of Now nous avait fait l’effet d’une gifle et nous ouvrait les yeux sur le fait qu’il n’y avait pas que les groupes Américains hébergés chez Dischord qui savaient faire une musique explosive. Aujourd’hui, Recreation permet aux Nantais de rappeler à nos bons souvenirs leur unicité dans le paysage musical français et de se donner la peine de faire évoluer leur jeu. Suite au changement de label (Africantape / Murailles Music) et un enregistrement avec
John Congleton dans le studio chicagoan de Steve Albini, Papier Tigre n’a rien perdu de son son énergique et de ses instrumentations free. Il vise même plus juste. C’est un peu comme si le groupe avait dompté les ondes bienfaitrices laissées par les différents groupes ayant enregistré précédemment dans l’Electrical Audio (June Of 44, The Ex, Don Caballero). Le jeu de batterie de Pierre-Antoine Parois, élément central du groupe, ne manque toujours pas de prouesse technique devant des guitares sans cesse dans l’exécution du riff parfait. Que dire de la voix d’Eric Pasquereau, qui dans ses moments de transe, fait penser aux miaulements félins d’un Roger Chapman. Entre cassures frénétiques, ambiances fiévreuses et ruptures syncopées, Papier Tigre montre encore une fois avec Recreation, qu’il n’est pas prêt d’être mis en cage et surtout pas prédisposé à faire du sur place.

Site

 

6 comments for “Papier Tigre « Recreation »

Comments are closed.