Ought :: More Than Any Other Day

ought more-than-any-other-dayOught signifie devoir en anglais. La tentation de dire que vous « devriez » vous penchez dans les plus brefs délais sur le cas Ought est trop facile.
Composé de trois expatriés américains et d’un australien attirés par la vie étudiante montréalaise, Ought est né en 2012 pendant le célèbre soulèvement d’une partie de la jeunesse canadienne connu sous le nom de «Printemps Erable». Durant cette période faste en idées et où il était facile de refaire le monde, les quatre étudiants se sont retranchés dans un appartement qu’ils ont très vite transformé en studio.
Du mouvement impulsif qui a réuni toute une partie de la jeunesse canadienne, le groupe en a capté la spontanéité et l’a traduit dans un premier EP intitulé Once More With Feeling. Après avoir rodé sa musique sur les scènes des différents lieux alternatifs qui pullulent la bouillonnante ville canadienne, Ought est repéré par le label phare de la ville, Constellation Records. C’est sur cette mythique structure qui héberge également God Speed You Black Emperor et son album Allelujah ! Don’t Bend ! Ascend ! (autre album marqué par le Printemps Erable) qu’Ought repart pour un tour (Once More, with feeling) discographique.
L’excitation contenue dans le premier EP éclate désormais au grand jour dans More Than Any Other Day. Leur musique exulte une forme de rébellion post-punk évoquant aussi bien Talking Heads que Gang Of Four doublé d’un soupçon de nihilisme noisy façon Sonic Youth. A la fois intelligente, tendue et directe, la musique rêche et gavée de fièvre de Ought ne serait rien sans le parlé-chanté de Tim Beeler. L’homme originaire du New Hampshire – qui rappelle par moment un Mark E. Smith ayant trouvé une bonne élocution – sublime par son flow et son charisme pratiquement tous les morceaux de More Than Any Other Day. Et même si des morceaux comme « Forgiveness » et la monté en dent de scie qu’est « Clarity ! » font perdre quelque peu l’urgence de l’album, aujourd’hui, plus que n’importe quel autre jour (More Than Any Other Day), vous devriez écouter Ought.

Damien

casque