ONGAKOTAKU :: Sélection Records Store Day Japan

Plutôt que de dépenser des sommes folles dans des disques inutiles, regardons ce que le Japon a à nous offrir de beau et bon en ce saint-jour des disquaires. Rapide tour d’horizon en 5 disques essentiels.

VARIOUS ARTISTS Gainsbourg Tribute 95 LP
Superbe compilation de reprises du grand Serge initialement sortie en CD en 1998. Cornelius, Kazuhiko Kato (Sadistic Mika Band) ou bien encore Yasuharu Konishi (Pizzicato 5) à la production. Mari Natsuki, Blanca Li et Kahimi Marie (parmi d’autres) à l’interprétation. Sea Seax & Sun, Je t’aime… Moi non plus et Requiem pour un con dans la playlist. Tu sais que tu le veux. Tu le sais.

 

 

 

 

KIWOKUZA Saisho No Episodo LP
Premier album de Kiwozuka, très étrange groupe de post-rock traditionnel, versé dans le drone, les ambiances shamaniques, la transe arythmique et les atmosphères éthérées. Un mélange aussi étonnant qu’envoûtant.

 

 

 

 

 

DAISAKU KUME Violent Cop LP
Non, Joe Hisaishi n’a pas composé toutes les musiques des films de Takeshi Kitano. Il y a aussi eu Daisaku Kume et son score hypnotique pour le chef d’œuvre barbare et désespéré Violent Cop. Huit titres indispensables et d’une beauté proprement irréelle.

 

 

 

 

 


HAMADA MARON Furyo Shojo Ereji DX LP+7′
On pourrait la qualifier de digne héritière de Sheena Ringo, la folie peut-être en moins. Son approche de la musique japonaise n’en reste pas moins similaire, emprunte de pop fantasque et de jazz furieux. La sortie de son album en vinyle est l’une des plus attendues de cette année.

 

 

 

 

 

 

NAOZUMI YAMAMOTO Branded To Kill LP
On ne peut pas finir cette sélection sans évoquer la sortie de la bande originale de Yamamoto pour le Branded To Kill de Seijun Suzuki (paix à ton âme, vieux gangster), dont la tracklist comprend quatre titres inédits. Ca sent le swing mortifère et la moiteur des nuits de Shinjuku à plein nez.

 

 

 

 

 

Florian