Oly Sancho :: Encouragement à la vie

©Jennie Zakrzewski

« Encouragement à la vie ». Voilà un titre qui fait plaisir à entendre en ces temps où tout est pressé et oppressant. On vit dans une époque où tout va trop vite et où on méprise la vie autant que l’amour par manque de temps ou à cause d’une crise de foi. Le Blues de l’Homme Postmoderne nous guette. Oly Sancho nous avait pourtant prévenus dans son précédent album Bonheur et Circonstances paru en 2014. Il y a urgence à ralentir.
Comme Philippe Borel, le messin l’a bien compris. Il est de ceux qui aiment prendre le temps de vivre au gré de ses humeurs et de ses envies. Encouragement à La Vie est le quatrième album en huit ans. Un rythme de croisière qui s’apparente presque à celui du Vagabond Solitaire de Kerouac. Une fois de plus, Oly Sancho affine son style et en sort grandi. Cette fois-ci, l’attention a été particulièrement portée sur une instrumentation plus riche et un enregistrement à la hauteur des morceaux. Mais c’est son style hobo des temps modernes et ses chroniques dylaniennes respectant la clause Molière à la lettre que l’on aime retrouver une fois encore. Les thèmes du temps, de l’amour et de la fuite sont toujours présents. Et comme le titre de l’album l’indique, il y a toujours cette note d’espoir qui redonne du baume à l’âme. L’homme au chapeau d’Indiana Jones nous invite à « regarder loin sur le chemin » (Petite Sœur) et « poursuivre notre but doucement » (La Chanson des Airs Perdus). Oly Sancho est un artiste rare avec encore de la lumière au fond de lui (Complainte d’un Naufragé du Cœur). Profitons-en avant que les temps changent.

Damien