Nestorisbianca « Genetics »

Nestorisbianca genetics pochette  artwork
Nestorisbianca est typiquement le type de groupe qui est l’antithèse de tout ce qui peut régir la vie d’aujourd’hui. Dans une vie où tout va très vite, la troupe de Lionel Laquerrière prend son temps pour mieux réfléchir et aboutir à une écriture de haute tenue avec seulement trois albums et un EP en onze ans de carrière. Lorsqu’ils ont des choix à faire, Nestorisbianca ne les prend pas à la légère afin de défendre une esthétique bien pensée. Cette esthétique, on la retrouve encore dans leur dernier album en date Genetics. Certainement le plus abouti jusqu’à ce jour. Devenu désormais quintette, l’ancien trio poursuit ses travaux en offrant un résultat plus organique et chaleureux. Dès les premières minutes, une mystérieuse alchimie s’opère, baignée par une atmosphère cinémascopique. C’est une avalanche de sensations et d’émotions. Introspective et interrogative (Better Before), la musique de Nestorisbianca n’est pas pour autant perdue dans une mélancolie narcotique. Le mélange hybride de post-rock, de pop et d’electronica trouve sa cohérence sur des morceaux tels qu’Embrace que l’on jurerait né sur les bords de l’Avon à Bristol. Planant comme Little Wooden Plane ou abrasif comme April Day, Genetics tient sa place entre des albums de Tortoise, Massive Attack et dEUS. Grâce à ses étroites collaborations (Olivier Mellano, Yann Tiersen), la musique de Nestorisbianca a gagné en maturité nouvelle. S’il faut attendre quelques années pour que murisse une suite à Genetics, on veut bien attendre si la promesse d’un album aussi vertigineux est tenue.

Site / Myspace

Nestorisbianca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.