Michel Cloup :: Ici Et Là-bas

© Richard Dumas

© Richard Dumas

Dans cette société décharnée et désincarnée, nous avons de plus en plus besoin de repères. Nous cherchons à retrouver ce qui nous a créé, nourri et élevé. Ces bases qui ont fait ce que l’on est aujourd’hui, on les trouve parfois après un cheminement interrogatif.

Il y a un âge pour se poser toutes ces questions et  Michel Cloup en est arrivé à ce stade. Il a fallu une résidence à la Villa Médicis, sur la terre de ses ancêtres qu’est l’Italie, pour qu’il ressente le besoin de mettre des mots en musique et évacuer les questions qu’il se posait sur ses origines.

Le résultat le voici dans un Ici Et Là-bas s’ouvrant avec le bien nommé « Qui Je Suis ». À la fois, œuvre sincère et œuvre de questionnement, ce troisième album, sorti chez Ici D’Ailleurs, est surtout une œuvre qui permet à son auteur de faire un état des lieux et d’être un homme de son temps. Un artiste qui ne reste pas ici, ou là-bas, à subir ce qui l’entoure. Mais plutôt un de ceux qui portent une vision brutale et miroir de lui-même mais aussi de nous-mêmes. Le « je » introspectif des premiers albums a laissé place au nous « collectif ». Ce « je » égoïste se transforme ici en « nous » politique. Mais ne vous attendez pas pour autant à des slogans politiques. Il n’y a pas de chansons engagées ici, ni même de prise de position frontale. Tout est plus subtil et réfléchi. Ici et Là-bas offre plutôt un constat lucide qui fait froid dans le dos : « Nous Qui N’arrivons Plus À Dire Nous », « La Classe Ouvrière S’est Enfuie ». Michel Cloup est un « Animal Blessé » mais pas celui que l’on achève parce qu’il ne sert plus à rien. Il lui reste assez de force pour nous mettre face à nous-même à travers ses/nos questionnements.

À l’instar de son ami Pascal Bouaziz, Michel Cloup livre une nouvelle fois un album fourbu d’émotions fortes, dans lequel chacun peut se reconnaître grâce à l’universalité des sujets. Alors Ici et Là-bas, une œuvre universelle ? Difficile de répondre, mais cela y ressemble fortement.

Damien