Mi And L’Au « If Beauty Is A Crime »

Mi and l'au pochette
Le rapport de l’homme à la machine est parfois un combat difficile un auquel l’être humain a peu de chance d’en être le vainqueur. Mais s’il y a bien un groupe qui est sorti victorieux de ce combat, c’est bien Mi And L’Au avec son dernier album If Beauty Is A Crime. Sans aucune aide de musiciens ou d’instruments traditionnels, Mira Romantschuk (MI) et Laurent Leclere (L’AU) ont entièrement composé leur troisième album à l’aide d’un ordinateur. Le résultat dépasse les préjugés. De leur passé folk boisé, le duo a fait table rase pour laisser place à un futur électronique. Pour Mi And L'Au, un nouveau monde s’ouvre avec Territory Is An Animal. Le duo avance dans son art sans se poser de questions. Ou plutôt si, mais sur des questions aussi existentielles que la beauté, la liberté et l'hédonisme. Enregistré en vase clos et inspiré par les vieux souvenirs de musiques de films, If Beauty Is A Crime porte l’ombre de François de Roubaix découvrant la musique électronique. Habituellement froide, la musique assistée par ordinateur est ici humanisée, sensuelle et sensible. La douceur mélodique côtoie la noirceur mélancolique. Les voix font corps avec la machine pour une symbiose charnelle et dont l’image reflétée serait une nouvelle créature hybride comme celle qui figure sur la pochette. If Beauty Is A Crime est un album de son temps qui réussit même parfois à le suspendre sur le sublime Magic 80 avec seulement quelques notes pluvieuses de piano.

Site

Miandlau_photo