Maison Brume :: Les Saisons d’Être

Après avoir choisi de vivre La Vie Sabbatique (2013), Maison Brume ouvre une nouvelle fois les portes de sa demeure hospitalière avec l’envie de nous faire découvrir Saisons d’Être, un album saisonnier écrit en deux parties et dont les thèmes principaux seront l’hiver et l’été. La première partie qui nous concerne ici est sous-titrée Carnet D’Hiver.
C’est par une pluie, que l’on imagine automnale, que s’ouvre cette nouvelle demeure. Une pluie inspirant la mélancolie et l’immersion intime. Un sentiment qui ne nous quittera plus jusqu’à la fin des quatre morceaux meublant ce jardin d’hiver. Florian Seraul, l’architecte qui se cache derrière cette très belle bâtisse, profite de cette saison propice à l’hibernation et au repli sur soi pour réfléchir à des thèmes aussi touchants que la vieillesse ennemie (L’Âgé) ou le doute (Les Cœurs Obliques). Avec son folk délicieusement arrangé de cordes subtiles, Florian Seraul questionne notre être et le temps qui passe tout en le suspendant durant quatre instants fragiles. À l’image de la pochette, les compositions de ce Carnet D’hiver sont humbles et discrètes. Noires à l’intérieur mais immaculées à l’extérieur.  Un vent nostalgique rempli de plénitude nous accompagne ici jusqu’à L’Éclaircie annonciateur d’une suite colorée et printanière que seront Croquis D’Été.

Damien