Magnetix et Digger & The Pussycats :: Split Single

Suite au concert des vacances entre ces 2 formations garage de bon aloi, je me lance dans la chronique de ce split 45t, sorti 12 ans après un premier vinyle 10’’ partagé entre les palois et les australiens de Melbourne (Every Night Is A Saturday Night Records, 2006)

Looch et Agnès ouvrent le bal avec un son fromouterspace à grand renfort de fuzz et de flanger/chorus/je sais pas trop quel effet normalement dégueulasse mais avec eux ça marche. « A Word Of », sur un mid tempo solide, développe des riffs qu’on imagine donc tout droit sortis d’une BO d’un film de science fiction de série B, un peu dans la lignée de ce qu’il produisent avec Avenue Z, leur projet parallèle avec basse et clavier. « Move Yourself » est plus dans les standards du duo avec un son plus cinglant et un rythme plus enlevé, les chœurs d’Agnès apportant toujours une touche sauvage bienvenue derrière l’organe grave et éraillé de Looch. Ça donne envie de bouger son boule !

Face B, On rentre dans un son plus punk rock avec les australiens. « Wrong’s Right For You » utilise toutes les ficelles du genre avec riff efficace et chœurs « hey, hey » qui vont bien, couplet joué en notes étouffées avant de repartir de plus belle. Sam et Andy maîtrisent leur sujet sans rien révolutionner. « Nothing Goesmyway » continue sur les mêmes bases, à peine plus rapide et sale. 2 morceaux de bonne facture pour chacun des groupes, le contrat est rempli !

En plus y a une jolie pochette illustrée par Darren Mérinuk (Les contes de la crypte) alors il faut se procurer ce disque avant qu’il ne soit épuisé !

Une co-production entre 4 des labels les plus actifs du garage actuellement Best Records / AdrenalinFix Music / Flame On / Strychkhine Records.

Cédric