Magic & Naked :: Human Expression

Avec Human Expression, Magic & Naked n’a plus vraiment la tête dans les étoiles. Les Suisses redescendent sur terre et recentrent leur univers sur des bases plus solides.

La pochette du premier album promettait une pop planante et lunaire, du genre de celle qui te donnait des étoiles dans les yeux et t’offrait le rêve californien dans la tête. C’est  tout l’inverse qui se passe avec Human Expression puisque la couverture du second album est tout simplement une photo d’un divan. Une question se pose alors. Les Suisses préfèrent-ils dorénavant avoir les pieds sur terre et les fesses confortablement assises plutôt que la tête dans les nuages et avoir des étoiles pleins les yeux ?  Il semblerait que oui. Même si l’un de leurs nouveaux morceaux s’appelle « Bring Me To The Moon », les Genevois ont eu une furieuse envie de rentrer au bercail, retrouver le cocon familial.  En d’autres termes, retrouver ce qui a réuni les membres du groupe autour du projet Magic & Naked.

Alors que le premier album explosait en démonstration d’influences (Musique indienne, Neil Young….), le nouvel album recentre le propos vers une seule et même influence majeure. Celle du psychédélisme léger porté par les Beatles sur les formations californiennes au mitan des 60’s. À l’écoute de ces nouvelles mélodies ensoleillées, on pense à The Associations, The Remains et autre Cryan Shames. Tous ces groupes ressuscités grâce à la compilation Nuggets de Lenny Kaye.

Les mélodies sont aujourd’hui plus chaleureuses et plus feutrées. S’y dégage une nonchalance studieuse. Comme si les membres de Magic & Naked donnaient l’impression que tout était facile pour eux. Mais, en vérité, ils bossent leurs gammes et connaissent sur le bout des doigts le petit bréviaire du parfait psychédélisme.

Human Expression est baigné d’un psychédélisme propre sur lui, sans aucune note sortie du garage. Finies les envolées psychés et les longs soli que l’on pouvait notamment entendre sur « Ghosts ». C’est sans doute ce qui fait que Magic & Naked se retrouve aujourd’hui chez Le Pop Club et non plus chez Casbah Records.

Rien de vraiment nouveau ici donc. Il faut le reconnaître. Il y a tellement de groupes actuels comme Allah-Las, Temples… qui surfent sur la même vague californienne que Magic & Naked. Mais, le fait d’entendre des mélodies familières, fait que l’on s’y sent bien comme dans un vieux sofa dont on a du mal de sortir tellement il est confortable.

Damien