LIVE REPORT :: KONTRAVOID, BOY HARSHER ET OKTOBER LIEBER A L’AUTRE CANAL

Sur scène quelques fumerolles accueillent Kontravoid, chemise boutonnée et tout de noir vêtu. L’ancien batteur de Crystal Castles porte un masque blanc anxiogène. La Minimal Wave des débuts a doucement laissé place à un EBM surpuissant. Le canadien tire des ses machines des sons agressifs souvent préenregistrés qu’il maltraite grâce a une batterie d’effets. Les rythmes y sont martiaux malgré quelques réminiscences d’Acid Sound. Le set est intense et sans doute trop monobloc pour apprécier les subtilités à l’image de la voix noyée dans un tourbillon de saturation et de réverbération. Après 45 minutes réduites en cendres, Cameron Findlay quitte  la scène du Club un brin agacé de devoir s’arrêter.

Lui succèdent des rythmes bien  plus légers mais tout aussi dévastateurs qui annoncent l’arrivée de Boy Harsher. Le duo américain, en pleine tournée  promotionnelle de son nouvel album Careful, privilégie les nouveaux titres. Les programmations Dark Wave, House et Indus d’Augustus Muller vont se révéler redoutables et font vite monter la température. Jae Mattews arpente la scène en toute décontraction, jouant avec les effets sur sa voix dont le timbre rappelle celui de Nico. Les séquenceurs, véritables laves sonores entrainent le public dans des eaux glacées dont le chant n’est que la partie visible. Exhumant quelques anciens titres, Boy Harsher quitte la scène en laissant un  public en sueur qui en redemandait.

Un tourbillon de sons expérimentaux, des rythmes saccadés annoncent Oktober Lieber. Les deux parisiennes affichent un aplomb sans faille, se partageant chants incantatoires et bidouillages noise. Charlotte Boisselier et Marion Camy-Paloufont bastonnent en intégrant des sons Indus dans leur Electro sans concession. Leur premier album In Human est joué dans une ambiance moite et survoltée. Entre les sets,  le boss de Gonzaï  enquille des titres exigeants -de Chrisma en passant par Soulwax- tempérant ainsi avec l’énergie distillée sur scène.

Texte : Mathieu
Photos : Damien
Merci à Anthony, Nathan, Hadrien et toute l’équipe de l’Autre Canal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.