Les Olivensteins :: Euthanasie

Rouen peut bomber le torse. Ce sont bien deux labels du coin qui produisirent deux 45t parmi  les plus recherchés.  Le 45t de Joy Division «Licht und Blindheit» sorti en 1980 sur Sordide Sentimental, et  l’unique 45t des Olivensteins, le bien nommé « Euthanasie », sur  Mélodie Massacre en 1979.
Quarante années plus tard, l’ultime 45t punk-rock français est enfin réédité par le label Smap Records. Et constatons que les trois titres du groupe Rouennais n’ont rien à envier  à leurs homologues Anglo-Saxons. Retour sur la genèse d’Euthanasie, Fier De Ne Rien Faire et Je Suis Négatif.
C’est donc la boutique de disques située Rue Massacre au centre de Rouen qui va produire le 45t. Le boss, Lionel Herrmani les suit depuis quelques temps.  Eric Tandy, le parolier,  travaille au magasin en tant que vendeur, à une époque ou ces épicentres culturels rassemblaient toute une faune underground. Forcément les futurs Olivensteins se croisent là-bas.
En 1978, les normands ont quelques concerts dans les dents mais les versions sont loin d’être abouties. Les rares enregistrements live dévoilent des titres longuets et joués au ralenti  – sous Valium diront les Olivensteins plus tard -. En changeant la section rythmique, le groupe joue plus serré et plus vite. Sans doute  les effets  Fringanor.
Gilles Tandy – le frère d’Eric –  choppe le microphone. Il est accompagné de Vincent Denis à la guitare, Ludovic Groslier à la basse et Romain Denis à la batterie. Ce dernier est à l’origine de la pochette, tirée d’une illustration Larousse de 1945.
En mars 1979, c’est dans un studio 16 pistes situé à Nogent-Sur-Marne que le groupe enregistre trois titres et les mixe dans la journée. Sont ajoutés un solo de guitare et certains bruitages  qui proviennent d’un lecteur cassette trafiqué et d’un extrait déformé  du disque de Sun Ra. Les conseils avisés de Herrmani les poussent à raccourcir et enregistrer Euthanasie à la place de  Je Hais Les Fils De Riches, pressenti pour être la face A du second 45T.  Ce titre propose une lecture syncopé d’un riff imparable qui doit plus à Devo qu’aux Clash. Le chant de GT affiche une belle gouaille de sale gosse.
En face B, l’hymne Fier De Ne Rien Faire fait résonner la Rickenbacker aux accointances néo sixties version CBCG, les potards dans les aigus. Une fois encore les paroles font mouche, et sont un parfait exemple de surréalisme provocateur. Eric T est inspiré par son frère Gilles qui n’en branle pas une. C’est par ailleurs Dominique Laboubée, en pause forcée des Dogs – leur batteur ayant été appelé sous les drapeaux- qui signe les accords de ce titre emblématique des Olivensteins. Je Suis Négatif composé par V.Denis vient clore la face B et se détache des productions punks françaises  par de surprenantes culbutes mélodiques à la Buzzcocks.
Tiré à 2000 ex, le 45t connait un succès relatif en radio et dans la presse spécialisée mais signe le glas de groupe.
Le professeur Olievenstein, spécialiste des addictions, met la pression   et fera annuler un important concert au Palace avec Stiff Little Fingers. Leur titre Olivenstein Je T’ai Dans Les Veines n’arrange rien. Les négociations avec la major Barclay se soldent  par un échec lorsqu’on suggère au groupe de changer de nom. Les rouannais jettent l’éponge après un ultime concert en janvier 1980.
En trois titres, les Olivensteins auront réussi à faire passer les Starshooter pour un vulgaire groupe yéyé et Téléphone pour un groupe de pub rock lambda. On ne les remerciera jamais assez.

Mathieu M