Les grands designers de pochettes de disque #4 :: Vaughan Oliver

Vaughan Oliver (né le 12 septembre 1957 à Sedgefield dans le Comté de Durham, en Angleterre) alias v23, est un designer et graphiste britannique vivant à Londres.

Oliver étudie le design graphique à la Newcastle-upon-Tyne Polytechnic (maintenant University of Northumbria) de 1976 à 1979 puis s’installe à Londres. Concepteur graphique, il travaille dans le packaging puis deux ans chez Michael Peters & Partners. Il rencontre alors Ivo Watts Russell, fondateur du label de production musicale indépendant 4AD. Dès lors, son parcours est lié à l’histoire de ce label, où il est embauché en 1983, et à la scène rock britannique des années 80 et 90.

Homme de rencontres, Oliver collabore avec Nigel Grierson, photographe diplômé du Royal College of Art. Sous le nom de 23 Envelope, ils élaborent le graphisme des groupes Modern English, Cocteau Twins, This Mortal Coil, Lush… La coopération avec Grierson prend fin en 1986, au profit du designer Christopher Bigg et du photographe Simon Larbalestier.
Ils créeront des identités visuelles très abouties comme celle en apogée des Pixies, qui campent un univers familier, étrange et révolu, proche de celui des photographies de Joel-Peter Witkin.

En 1988 Oliver reprend son statut de freelance et adopte le pseudonyme v23, tout en continuant la direction artistique chez 4AD. S’ensuit alors une période de doutes, notamment sur la diversité des champs d’intervention du graphisme.

Citons ses travaux dans l’édition musicale pour Gus Gus, Aspesi ; pour l’artiste japonais Shinro Ohtake ; pour la télévision : Canal+ Espagne, Gimme Eight de la BBC, ou Snub TV. Il crée aussi des affiches pour la compagnie chorégraphique d’Angelin Preljocaj ; le conception du magazine de design huH pour Raygun Publishing et différents travaux dans l’édition.

Remarqué pour son travail typographique et ses compositions résolument postmodernes et novatrices, Vaughan Oliver a influencé beaucoup de jeunes graphistes parmi cette génération du passage à l’infographie…avec quoi il entretint des rapports souvent conflictuels. Son style peut être rapproché de celui de David Carson, éditeur du défunt magazine Raygun, référence des années 90 pour ses mises en page déstructurées et un travail sur la typographie poussé à l’extrême.

Représentant un style et une époque, il semble depuis se tenir plus en retrait, tout comme 4AD.

Sébastien

Autres articles de la série

Les grands designers de pochettes de disque #1: Reid Miles & Francis Wolff pour Blue Note Records

Les grands designers de pochettes de disque #2 : Sadamitsu « S. Neil » Fujita pour Columbia Records

Les grands designers de pochettes de disque #3 :: Peter Saville