Klangfeld « Klangfeld EP »

Klangfeld - ep
Alice In Chains, Pearl Jam, Blind Melon, Soundgarden…. On ne
pensait plus citer un jour ces groupes depuis leur mise au placard des
références, jusqu’à l’arrivée d’une éventuelle hype bienveillante voulant
faire de ces groupes des influences ultimes. Mais voilà qu’un groupe s’est mis
en tête de devancer toutes les modes prochaines en jouant une musique influencée
par l’Amérique pré/post-grunge des années 90.

Klangfeld est un
groupe franco-allemand basé à Paris formé autour de l’Allemand Veit Blümlhuber  peu de temps après son exil vers la France. Traduit
par champ sonore, Klangfeld nous emmène directement là où nous avons laissé nos
grosses chemises à carreaux bien épaisse, nos jeans troués et nos VHS de Singles (film de Cameron Crowe). C’est
cliché mais c’est comme ça que la musique de Klangfeld se ressent. Elle nous
fait revire ce que nous nous sommes tous pris en pleine figure au début des
années 90.

Chantés avec une
voix proche de celle d'Eddie Vedder et rythmés par un groove décapant, Focus et Another enlèvent tous les doutes sur les influences du groupe. Pas
de copier-coller inutile ici, on est juste en présence d’une certaine maitrise
des codes de cette musique qui se réclamait du grand Neil Young. D’ailleurs,
Neil Young est plus ou moins présent sur la ballade folk Black Star. Mais Klangfled n’est jamais aussi bon lorsqu’il
s’échappe de ses maîtres et s’étend vers des arrangements et des
expérimentations plus fouillés (5000 Miles), voire limite progressifs (The Howling). Une progression que l’on
aimerait entendre plus longuement si un jour ils ont la bonne idée de
concrétiser leur talent sur un long format.

On peut peut-être
leur reprocher un certain mimétisme mais on sent très nettement que chacun des
membres de Klangfeld vit cette musique jusqu’au bout, allant même jusqu’à faire
mixer ce premier EP réussi au studio Masterdisk de New York, là où a été enregistré Nevermind de Nirvana et Ten de Pearl Jam. La boucle est bouclée.

Bandcamp