Kid Bombardos « Sundays »

KID_SUNDAYS_cover - copie
On ne remerciera jamais assez The Strokes d’avoir à l’aube, des années 2000, réveillé le rock qui était plongé dans une profonde léthargie depuis plusieurs années. Par la suite, une multitude de groupes se sont engrangés dans la brèche avec plus ou moins de succès. Parmi la pléthore de groupes français se réclamant des New-Yorkais, Kid Bonbardos fait partie de ceux qui ont le mieux réussi. Alors qu’aujourd’hui, The Strokes s’enfonce dans un marasme artistique tout en n’étant plus que l’ombre d’eux mêmes, Kid Bombardos poursuit le chemin d’Is This It ? sans pour autant se poser la question. Car après nous avoir montré leur jeunesse fougueuse lors d’un premier EP percutant (I Round The Bend), les bordelais réitérent avec Sundays, un EP qui n’a rien perdu en ardeur. Toujours taillés dans l’urgence rock, les riffs de guitares sentent la fameuse trilogie Sex, Drugs and Rock’n’Roll. Sundays et Wake Up auraient très bien pu voir le jour sur le trottoir du CBGB. Idem pour The Son I Never Had et Flat Sounds. Le seul moment de repos, si l’on fait abstraction de son final, on le trouve dans la pop croonée de The Night The Light qui montre que les Kids savent évoluer et peuvent faire mieux que leur mentor. A confirmer dans un long format qui commence à se faire attendre.

Myspace

Kid Bombardos sundays