J&Y « Lullababy »

J&y lullaby
En 1963, alors connu pour ses travaux pour la radio, la
télévision et sa passion pour l’électronique (il a notamment inventé le
clavivox et l’electronium), le compositeur américain de jazz Raymond Scott  est contacté par l’institut Gesell pour
composer une musique destinée au développement des nouveaux nés. Conçue comme un
« jouet sonore » accompagnant les nourrissons dans  leurs premiers balbutiements de la vie, cette
expérience a donné naissance à trois volumes de musique électronique sans
précédent intitulés Soothing Sounds For
Baby
. Brian Eno s’en est influencé pour composer Discreet Music. Aujourd’hui c’est au tour de l’excellent groupe
J&Y de s’en inspirer pour écrire son nouvel EP Lullababy, soit cinq berceuses électroniques qui portent toutes le
prénom d’un bébé de leur entourage.

Dans la droite lignée de leur précédent EP, King Q4 et
Laurencina Lam revisitent le krautrock. Mais à la différence des titres plus
frontaux et tendus des précédents EP et de par le postulat de départ qu’est
l’écriture de berceuses, c’est vers un krautrock plus planant voire ambient que
le duo s’est dirigé. Finies donc la basse et la batterie, éléments centraux de
leur krautrock expérimental. J&Y suivent le chemin synthétique de leurs amis
d’Egyptology. Et ce n’est pas pour nous déplaire.

Lullababy qui ne connaîtra malheureusement pas de sortie
physique est écoutable et téléchargeable ICI

J&Y sera en concert au Temps Machine à Tours avec
Beak> et Zombie Zombie le 24 novembre prochain